Depuis des années, on nous enlève la production et les équipements pour les amener en Hongrie et en Pologne » David, salarié de Bridgeston Bethune

Accueil > Archives > Humeur

Humeur

jeudi 23 décembre 2010 (Date de rédaction antérieure : 26 septembre 2020).

- DRÔLE DE SÉNATEUR

Qui veut la peau de Yann Gaillard, ce bien brave homme ? On avait déjà tenté de le remplacer aux dernières sénatoriales. La droite n’en voulait plus. Et puis, voilà qu’il se met lui-même en méchante position dans une affaire de travail au noir, d’heures sup. non payées, et d’un couple de Sri Lankais exploités jusqu’à l’os. « On se demande comment des gens qui sont nos représentants à la tête de la république peuvent se comporter de façon aussi détestable et minable », dit l’avocat de l’Est- Eclair qui a pris la défense de sa courageuse journaliste. Courageuse et intrépide puisqu’elle a osé dénoncer ces pratiques désolantes chez un représentant du peuple.

Il n’empêche que l’exemple de ce sénateur montre bien la décadence de nos moeurs politiques. « Ils » se croient tout permis ! Ils ne respectent plus rien, disent les gens du peuple qui souffrent sous le harnais des lois. Marx qui n’avait pas connu Sarkoléon-le-Petit, qualifiait le régime de Napoléon III, comme « l’avorton surnaturel de la société, cet horrible appareil de la domination de classe dans laquelle la bourgeoisie délègue son pouvoir à un appareil qui incarne un simulacre d’intérêt général. » Simulacre, c’est bien le mot. Ils font semblant de vouloir notre bonheur, tout en servant la soupe aux nantis. Quand ils se prennent les pieds dans le tapis (Hortefeux, Gaillard, Woerth), ils s’enveloppent « de probité candide et de lin blanc » [1] et crient au complot, comme une fille de joie qui défendrait sa vertu.

« On fabrique de la probité avec toutes sortes de vices, comme on fait du papier blanc avec des guenilles de mille couleurs », disait Xavier Forneret, un écrivain bourguignon.

Malicette

Notes

[1V. Hugo

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|