Depuis des années, on nous enlève la production et les équipements pour les amener en Hongrie et en Pologne » David, salarié de Bridgeston Bethune

Accueil > Archives > Humeur

Humeur

jeudi 16 décembre 2010 (Date de rédaction antérieure : 30 septembre 2020).

- L’ENVERS DES KEUFS

Quand la police fond sur la banquise, même l’ours blanc est en danger (proverbe inuit)

Mon ami Daniel ne décolère pas. A la suite d’une bordée d’injures où se trouvaient mêlés les noms de nos plus éminents membres du gouvernement, il m’a parlé de valeurs morales, de République, d’honnêteté… Daniel n’arrive pas à s’y faire ; il n’arrive pas à admettre que le système de gouvernement dans lequel nous vivons a les couleurs de la république, la devise de la république, des apparences de république, mais que ce n’est plus tout à fait la République.

Sarkoléon s’est glissé dans un costume que d’autres ont taillé petit à petit, et il n’a pas eu à le déformer beaucoup pour avoir une posture de monarque absolu. Les ripoux ne sont pas un privilège de la police. Mais ceux de Bobigny ont quand même fait fort : leur victime risquait la perpétuité ! Le soutien que leur a apporté leur ministre équivaut à un encouragement. Comme si ceux qui nous gouvernent s’estimaient au-dessus des lois et voulaient revenir au temps des lettres de cachet et de la formule « car tel est mon bon plaisir ». Seulement « comme si » ? L’attitude du ministre de la police est dans la logique du régime. Celle de certains syndicats de policiers est navrante.

Naguère, la présence des gendarmes ou policiers était plutôt rassurante. Les excès de zèle à l’encontre de citoyens paisibles inquiètent ; et la crainte entraine l’hostilité. Si le gouvernement agit par calcul en coupant « les forces de l’ordre » de la population, les policiers, mis à part quelques gardiens de vaches ( [1]), n’y trouveront pas leur compte. Le nombre de suicides en hausse dans ces professions traduit aussi la dégradation des conditions de travail, le désarroi face aux évolutions de la société, et le mal-être que le soutien à quelques ripoux ne peut qu’accentuer.

Guy Cure

Notes

[1Il ne s’agit pas d’une expression de mépris à l’égard d’une catégorie d’agriculteurs, mais d’une répugnance à utiliser le lexique américain.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|