Depuis des années, on nous enlève la production et les équipements pour les amener en Hongrie et en Pologne » David, salarié de Bridgeston Bethune

Accueil > Archives > Humeurs ..

Humeurs ..

jeudi 29 juillet 2010 (Date de rédaction antérieure : 27 septembre 2020).

- HISTOIRE D’EAUX

Ainsi, à Troyes, le canal sera prolongé jusqu’au théâtre de Champagne. Puisqu’il ne s’agit pas d’une modification fonctionnelle, il faut donc apprécier cet investissement des points de vue de l’esthétique et du patrimoine. Patrimoine : les comtes de Champagne ont eu l’audace d’utiliser le réseau hydrographique troyen pour enrichir leur province. Des siècles plus tard, le canal ne fut jamais qu’une ambition avortée.

En ce qui concerne le cadre de vie, le canal a été transformé en boulevards ou voies automobiles ; ce qui en reste n’est pas aménagé pour les piétons, à l’exception d’une partie du bassin de la préfecture. Alors, s’il y a des crédits à utliser, pourquoi ne pas s’inscrire dans une démarche qui vise à la fois à donner à comprendre le XVIe siècle troyen, à faire réapparaitre (en partie) le réseau hydrographique, et à aménager les berges pour qu’elles soient lieux de promenade et de détente, pour les habitants et les touristes. Ce n’est hélas pas la première fois que l’urbanisme troyen donne l’impression de manquer d’ambition et de cohérence.

Guy Cure

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|