Depuis des années, on nous enlève la production et les équipements pour les amener en Hongrie et en Pologne » David, salarié de Bridgeston Bethune

Accueil > Archives > Courrier des lecteurs Résistons

Courrier des lecteurs Résistons

jeudi 17 juin 2010 (Date de rédaction antérieure : 25 septembre 2020).

-  Résistons

L’action nécessaire, aujourd’hui pour la défense des retraites, n’est qu’un épisode d’une longue bataille entreprise par la droite, celle d’hier et celle d’aujourd’hui, contre ce que le Conseil National de la Résistance avait mis en place, il y a 66 ans, jetant ainsi les bases d’une société plus juste, plus équitable. En ce temps là, c’était le temps où François Mauriac écrivait ( je cite de mémoire ) « seule, la classe ouvrière est restée fidèle à la France profanée »

C’était aussi le temps où celles et ceux qui avaient collaboré avec les nazis en vertu du principe « Plutôt Hitler que le Front Populaire », baissaient la tête. Ils avaient alors été contraints d’accepter ce que le CNR avait voté à l’unanimité le 23 mars 1944 : la sécurité sociale, les retraites par répartition, les allocations familiales, les comités d’entreprises etc… rappelons-nous : avant cela, il n’y avait rien ! ou presque.

Depuis ce temps là, la droite n’a eu de cesse de détruire tout ce qui lui a été imposé et qui constitue la particularité du système social de notre pays.

N’a-t-on pas vu l’ex vice Président du medef, Denis Kessler déclarer en 2007 « il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945 et de défaire méthodiquement le programme du Conseil National de la Résistance » Voila qui est clair ! depuis des décennies ils bavent d’envie de s’emparer des milliards de la sécurité sociale, tout ce qui peut entraver leurs appétits les empêche de dormir Sarkozy et sa bande, celle du Fouquets ou d’ailleurs, sont aux commandes, ils croient pouvoir se livrer impunément au pillage dont ils rêvent. Hommes et femmes de ce pays, ne les laissons pas faire, RESISTONS aujourd’hui comme hier « no passaran » ne laissons pas détruire ce que nos frères, nos pères et nos mères ont construit.

Robert Triché

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|