Depuis des années, on nous enlève la production et les équipements pour les amener en Hongrie et en Pologne » David, salarié de Bridgeston Bethune

Accueil > Archives > Ecoutez-voir.

Ecoutez-voir.

jeudi 15 avril 2010 (Date de rédaction antérieure : 30 septembre 2020).

- ...STRAUSS-KAHN FAIT TACHE

Alors que certains socialistes évoquent de façon critique les années sociales-libérales du PS afin de tenter de dessiner des objectifs plus à gauche en perspective des présidentielles de 2012, le fait d’avoir Strauss-Kahn comme candidat potentiel à la présidence de la république fait tache. Surtout avant d’aborder le débat sur la réforme des retraites où les différents partis de gauche vont pouvoir faire la démonstration de leurs propensions à formuler des propositions audacieuses qui s’extirpent des logiques capitalistes. En effet le FMI dirigé par Strauss- Kahn vient de lancer un appel à repousser l’âge de la retraite en Europe. Et ce n’est pas seulement que des déclarations, mais des conditions impératives dictées par le FMI, par exemple à la Roumanie en échange d’un prêt de 20 milliards d’euros. C’est vrai que le FMI a choisi son camp depuis longtemps. De ce point de vue le PS va devoir le faire aussi.

Cousine Martine

- ...VITALIA ET LA DÉPÊCHE

J’avais parlé la semaine dernière du groupe Vitalia qui possède 3 cliniques dans l’Aube et cherche à gagner toujours plus d’argent sur le dos des malades. Vitalia venait en effet de créer le Forfait confort ou Chambre particulière de jour, cette appellation ronflante désignant seulement une prestation bidon tarifée de 28 à 34 euros. J’ai essayé cette semaine de retrouver cet article sur Internet. Même en reprenant le titre et la première phrase de l’article, c’est impossible ! Étonnant, non ? La Lettre du groupe Vitalia de mars-avril 2010 nous donne peut-être la solution de ce problème. Le groupe a décidé de soigner sa réputation Internet qu’il nomme « e-réputation ». Il a installé un « système de veille » pour surveiller tout ce qui se dit sur lui et réagir le cas échéant. Il ajoute de façon plus inquiétante qu’il lui faut « figurer en bonne place dans les moteurs de recherche ». Mais la chose est déjà faite affirme-t-il. Soigner c’est sa mission sans doute, mais d’abord communiquer pour attirer le malade en lui vantant les mérites de ses équipes médicales. Et pas n’importe quel malade bien sûr, le malade qui peut payer. Il y a même pour cela toute une escouade d’hôtesses formées pour « identifier, orienter » les candidats à l’auscultation et au bistouri. S’il existe des articles sur la toile, genre Dépêche de l’Aube, qui ne flattent pas la réputation de ces cliniques, il y a des méthodes pour les reléguer au 3e dessous ? Une bonne méthode est celle qui consiste à les faire précéder d’une foule d’autres articles plus flatteurs et donc à les éloigner de l’internaute pressé. En payant au besoin le serveur !

La liberté de penser existe dans notre beau pays. Et plus on a d’argent, plus on peut penser fort, vite et bien ! Surtout si on peut étouffer la voix de ceux qui pensent autrement.

Malicette

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|