« Cette Fête de l’Humanité autrement, c’est un acte de résistance. » Ernest Pignon-Ernest

Accueil > Archives > Ecoutez-voir...

Ecoutez-voir...

lundi 5 octobre 2009 (Date de rédaction antérieure : 23 septembre 2020).

- ...JOURNÉES DU PATRIMOINE

Affluence extraordinaire pour ces journées du patrimoine qui révèlent au grand public toute la richesse et le savoir-faire accumulés par les hommes et les femmes de notre pays. Que les édifices publics soient ouverts rien que de plus naturel. Plus curieux, c’est qu’on puisse entrer dans de nombreux châteaux privés. Mais que nos lecteurs n’en tirent pas de conclusions hâtives sur la gentillesse des propriétaires jouant la noblesse du sentiment et du lignage. Pour rénover leurs demeures ces passionnés des belles demeures ont su demander des subventions et profiter des lois nombreuses (Borloo, Besson, Robien, Malraux, Demessine) qui aident à la défiscalisation et à limiter l’impôt sur la fortune. Et par contrecoup à rénover le patrimoine, tout de même ! Ces châtelains ont donc pour devoir d’ouvrir leurs propriétés durant ces deux fameuses et belles journées.

Deux seulement. C’est peu. Mais quand on connaît un marquis, un comte, une duchesse (plus rare) ou un bourgeois on peut se faire inviter à quelque soirée privée et profiter de la passion du maître de maison pour les rénovations qu’il a su mener. De fond en comble.

Malicette

- ...LA GUERRE 39-45

Bien que les réalisateurs d’Apocalypse ( [1]) aient tourné cette série historique à grand renfort d’images et de témoignages, je n’ai pas été conquis par le sujet qui reste traité superficiellement sans analyse sérieuse avec beaucoup des banalités habituelles.

Les accords de Munich, le pacte germano-soviétique, la période de la drôle de guerre sont d’une platitude affligeante. Tandis que s’agitent les fascistes anglais et américains qui tentent de s’opposer à Roosevelt à Churchill, on ne voit pas de fascistes français dans le film avant 1940. Ce qui est très curieux tout de même, puisque ce sont eux les principaux instigateurs de la défaite qui les conduisait au pouvoir.

On y trouve les habituelles contre-vérités concernant les communistes qui n’auraient pas résister aux allemands avant l’entrée en guerre de l’URSS en juin 41. C’est faire insulte aux Romagon de Saint-Julien et à leurs camarades qui organisèrent les ramassages d’armes en 40 et militèrent de façon active contre l’occupation. On espère que les derniers épisodes seront traités de façon moins cavalière.

J. Lefèvre

Notes

[1Antenne 2, 6 épisodes jusqu’à mardi 23 septembre.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|