« Cette Fête de l’Humanité autrement, c’est un acte de résistance. » Ernest Pignon-Ernest

Accueil > Archives > Ecoutez-voir

Ecoutez-voir

vendredi 4 septembre 2009 (Date de rédaction antérieure : 22 septembre 2020).

- A la crise comme à la guerre

Pour regonfler les profits quand les affaires faiblissent, on pique sur les salaires. Si la méthode comporte quelques variantes, l’objectif est toujours le même : baisser le coût du travail et augmenter la productivité. Des ouvriers de la métallurgie aux employés de bureau, tout le monde trinque. Et ne comptez pas sur la droite pour changer le système, elle est là pour faire le boulot au service du patronat.

Technique N° 1 : Licencier, le mot est tabou alors on dit " plan de départ, plan social, plan de réduction des effectifs et même " plan de sauvegarde " comme chez EMO au final ce sont des hommes et des femmes qui basculent dans la précarité.

Technique N°2 : flexibiliser. Licencier cela peut être long et coûteux surtout dans un pays comme la France où demeurent encore quelques règles en la matière. Alors on flexibilise, on renvoie les intérimaires,(mefro et Petitjean) et on alterne chômage partiel et heures supplémentaires imposées.

Technique N° 3 : imposer le temps réduit. Soit les salariés acceptent de signer des avenants réduisant leur temps de travail et bien sûr leur salaire proportionnellement, soit on supprime des emplois.

Technique N° 4 :Baisser carrément les salaires. Dans ce cas le PDG qui gagne chaque mois l’équivalent d’une année de salaire montre l’exemple au smicard.

Mais les résultats sont déjà là : pendant que ceux qui n’ont que leur travail pour vivre sont obligés de se serrer la ceinture, les affaires reprennent, les grands actionnaires pataugent de nouveau dans la crème. Les banques se sont refait une santé financière et les Bourses de la planète sont à nouveau euphoriques.

Ségolène

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|