« Cette Fête de l’Humanité autrement, c’est un acte de résistance. » Ernest Pignon-Ernest

Accueil > Archives > Ecoutez-voir

Ecoutez-voir

jeudi 16 juillet 2009 (Date de rédaction antérieure : 24 septembre 2020).

- ..BEURY SE PAIE ZAJAC.

J’ai lu ça dans Auboisement correct que je lis cependant de moins en moins étant donné le caractère étroit de ce blog. Rien que ce titre est ridicule. Mais ce qui est réjouissant, c’est la volée de bois vert presque unanime prise par Beury, auteur de cet article. Il se vantait en effet d’avoir voté et d’avoir voté seul contre la subvention à l’association Bourse du Travail.

Contrairement à ce qu’il dit, les études qui sont faites par les adhérents de cette association qui défend la mémoire de la Bourse tiennent compte de la pluralité des événements qui se sont passés dans ce bâtiment. Pour tous les Troyens cependant, la Bourse fut le rendez- vous des luttes syndicales, CGT en tête. Les études fouillées des historiens et les témoignages qui font ressurgir ce passé toujours sensible sont une mine inépuisable dont M. Beury devrait être satisfait, lui qui défend le patrimoine. Car le patrimoine n’est pas fait que de bâtiments, il est paroles et actions.

Nicole, lectrice de la Dépêche

- ..PAS REVOLUTIONNAIRE

Le rideau vient de tomber lourdement sur les élections européennes. Oubliée la grève des urnes qui a conduit 60% des électeurs français à s’abstenir ! Envolées les protestations de foi qui devaient conduire à plus d’attention pour le parlement de Strasbourg ! Enterrées les promesses combatives de certains candidats.

La 1ère réunion des députés européens même si elle a eu lieu le 14 juillet n’était pas très révolutionnaire. C’est un atlantiste, ultralibéral prônant des privatisations a outrance, assimilant immigrés et délinquance qui a été élu avec un score de république bananière. Le personnage à tout pour inquiéter les progressistes. Une seule candidate pour lui faire face, la suédoise Eva-Britt Svenson du groupe GUE auquel appartiennent les députés du Front de gauche. Mais les groupes socialistes et Verts ont voté pour son adversaire conservateur. Pour le plat de lentilles et quelques strapontins.

Ségolène

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|