Depuis des années, on nous enlève la production et les équipements pour les amener en Hongrie et en Pologne » David, salarié de Bridgeston Bethune

Accueil > Archives > Humeurs

Humeurs

jeudi 12 mars 2009 (Date de rédaction antérieure : 1er octobre 2020).

-  AVEUGLEMENT

L’Humanité se plaint mardi que la presse ait fait silence sur le meeting du Front de gauche au Zénith qui a réuni plus de 6000 personnes. Vous êtes un peu naïfs, les amis. Manque de clairvoyance politique, camarades. Une telle ingénuité me confond. Comment voulez-vous que la presse qui a tant d’autres chats à fouetter voient une importance quelconque dans ce rassemblement ? Le pécé est mort et le Parti de Gauche n’est pas encore né. Comment voulez-vous que ça fasse événement  ? Oui mais, dites-vous, il y avait du monde, des clameurs, des soutiens médiatiques, un programme, la foule, l’espoir. Il y avait Guédiguian, Marius et Jeannette, Gisèle Halimi au milieu de ses 3000 femmes, des syndicalistes, les unitaires du NPA, ceux qui en ont marre de la bipolarisation, ceux qui s’en foutent qu’on ne soit pas d’accord sur tout, ceux qui ne veulent pas vivre dans un splendide isolement, ceux de la Guadeloupe et de la Martinique, la Réunion du populo quoi ! Le Figaro est pourtant venu. Il n’a pas vu Besancenot, il est reparti. Les Echos sont venus. Ils n’ont pas vu Ségolène, ils sont repartis. TF1, Antenne 2 sont venus. Un coup de fil de leur direction les a appelés en vitesse pour couvrir une catastrophe imprévue, un chimpanzé fou qui caillasse les touristes au zoo. Aujourd’hui, des questions de la première importance se posent à la presse. Elie Damota est-il raciste ? Il s’attaque gravement aux Droits de l’Homme en montrant du doigt les patrons blancs récalcitrants. Total fait des profits fabuleux.

At-il le droit de licencier 5000 travailleurs ? Sarkoléon-le Petit vat-il réussir à " moraliser le capitalisme" ? On n’a pas entendu davantage les messages d’Oskar Lafontaine, Leïla Shahid, Evo Morales, Aminata Traoré. Qui c’est ces gens-là ?

Malicette

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|