Depuis des années, on nous enlève la production et les équipements pour les amener en Hongrie et en Pologne » David, salarié de Bridgeston Bethune

Accueil > Archives > NOS PEINES

NOS PEINES

jeudi 24 juillet 2008 (Date de rédaction antérieure : 1er octobre 2020).

L’ANACR DE ROMILLY EN DEUIL

C’est avec une immense émotion que nous avons appris le décès de notre ami Maurice Durant.

Maurice fut une personnalité exceptionnelle avec une vie riche et mouvementée.

En 1942, engagé dans la marine (la France venant d’être occupée dès le 11 novembre) il participe au sabordage de la flotte française qui se trouve dans la rade de Toulon ou il était affecté. Les marins pouvant choisir leur affectation dans de grandes entreprises, originaire de Bagneux il revint avec d’autres camarades et entra aux ateliers SNCF de Romilly. Un peu plus tard sollicité par son camarade Maurice Camuset il rejoint le groupe clandestin FTPF de celui-ci et de ce fait participa à tous les sabotages entrepris aussi bien à l’intérieur des ateliers qu’à l’extérieur, avec tous les risques encourus par ces " combattants de l’ombre ".

Les nazis étant de plus en plus sur les dents, avec l’ensemble de ce groupe il lui fallut rentrer dans la grande clandestinité " la résistance armée ". C’est le départ pour les maquis : la ferme de Varsovie, la traconne avant de rejoindre Rigny la Nonneuse, ou la direction d’un groupe lui est confiée sous le pseudonyme " le mataf ". Il se blesse en manipulant une arme et est soigné par le docteur Lubas. Le maquis fut attaqué, c’est alors un repli sur Saint Mards en Othe attaqué à son tour. Il doit se cacher. Il s’engage à la libération et participa aux combats sur les poches du mur de l’Atlantique.

Démobilisé il rentre à nouveau à la SNCF. Parallèlement à son travail, cet homme mûri par ce vécu est sollicité par les habitants de son village pour gérer les affaires municipales de Bagneux ou il a toujours résidé. Ce garçon engagé politiquement en devint le Maire. Cet élu républicain enrichi des valeurs acquises dans la résistance ou il y appris le sens des responsabilités apporta ses compétences au mieux être de sa commune. Ses administrés lui renouvelèrent leur confiance durant plusieurs décennies ce qui lui valut la distinction honorifique de maire honoraire.

Sa gentillesse, sa générosité ont fait de lui, un homme très estimé de toute sa population, de ses compagnons de travail et de notre association d’anciens résistants dont il en fut très tôt un membre très actif. Sa disparition est une grande perte pour nous tous et nous cause une immense peine. Que sa famille trouve ici tout notre soutien et notre amitié.

Nous le conduirons à sa dernière demeure ou il y rejoindra son épouse Marie Louise ce vendredi 25 juillet à 15h00, ou nous nous rassemblerons à 14h45 devant le cimetière de Bagneux. Nos adhérents et les porte-drapeaux ainsi que toutes les personnes qui l’ont apprécié y sont conviés.

Ginette COLLOT

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|