« Cette Fête de l’Humanité autrement, c’est un acte de résistance. » Ernest Pignon-Ernest

Accueil > Archives > Humeurs...

Humeurs...

vendredi 16 mai 2008 (Date de rédaction antérieure : 24 septembre 2020).

- TOUT LE MONDE IL EST BEAU…

… et tout le monde il est gentil. Et les symboles que sont les jours fériés sont bien embêtants, car ils s’obstinent à montrer qu’aucun progrès social ne fut octroyé mais conquis, qu’aucune paix ne fut autre chose que la fin d’une boucherie, que tout bonheur fut construit sur le malheur. Ces symboles sont donc aussi les symboles de l’espoir (ou de l’espérance), des actes de foi dans l’avenir.

Il en est ainsi du lundi de Pentecôte comme du 8 mai. Les nazis furent les premiers à avoir eu l’idée d’ôter au lundi de Pentecôte son caractère de jour férié. Giscard d’Estaing eut la même idée à propos du 8 mai, qui redevint férié avec Mitterrand.

Il est fortement question ces jours-ci de supprimer le jour férié du 8 mai pour en créer un le 9 mai. D’une pierre, deux coups. Pourquoi continuer à célébrer le 8 mai et la victoire sur la barbarie nazie ? Certains font semblant de ne voir dans la célébration du 8 mai qu’un " symbole guerrier qui ne reflète plus aujourd’hui qu’un fond de rancœur à l’égard de l’Allemagne. " ( [1]) Une rancœur que Le Pen voulait effacer en dédiant cette journée à sainte Jeanne d’Arc. Ah, les âmes généreuses ! Plutôt une grande fête sans ressentiment et sans mémoire le 9 mai ; une sorte d’hymne béat à l’Europe pour ne froisser aucun nostalgique du fascisme. Une fête décidée par des énarques pour persuader les peuples des bienfaits de l’Europe qui leur est imposée.

Que voila une manière élégante de fusiller Guy Môquet et de brûler sa dernière lettre en même temps que le petit enfant juif réincarné dans un élève de CM. 

Guy Cure

Site d’un magazine “eurocitoyen”.

Notes

[1Site d’un magazine “eurocitoyen”.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|