« Cette Fête de l’Humanité autrement, c’est un acte de résistance. » Ernest Pignon-Ernest

Accueil > Archives > Ecoutez-voir

Ecoutez-voir

samedi 2 février 2008 (Date de rédaction antérieure : 20 septembre 2020).

- Madame X. institutrice retraitée a reçu cette merveilleuse carte de Philippe Beury le jour de son anniversaire....

Philippe BEURY et toute son équipe vous souhaitent un JOYEUX ANNIVERSAIREet des années ensoleillées pour Troyes

La date d’anniversaire de Me X. a été relevée sur les listes électorales.

Tous les Troyens et Troyennes, nées en janvier, février, mars vont donc recevoir cette jolie carte sur laquelle on peut lire "Après la pluie le beau temps" . Cela semble indiquer que P. Beury laisse tomber son métier de médecin pour la prévision météorologique, à moins que, le temps d’une campagne électorale, il se compromette dans la pratique de la démagogie.

Malicette

- TOTO BEURY

Dans le blog de Philippe Beury on trouve une jolie liste de conseils signés "Toto" pour le respect de l’environnement et pour faire de tous les Troyens des éco-citoyens responsables. La solution c’est, pour Toto, d’appeler les gens à faire des économies. Les verts aussi ont tendance à mettre l’accent sur le lampiste. Il est vrai que le lampiste est une denrée nombreuse et qu’il peut, en mettant tous les lampistes dans le même sac, être désigné comme unique vecteur du réchauffement de la planète. Mais, j’en suis d’accord, le lampiste de base doit faire des efforts citoyens à son niveau.

On lui conseille donc de diminuer son confort, de consommer moins, de mettre un châle au lieu de tourner le thermostat, de faire suer son voisin en lavant son linge en heures creuses, de rouler économe ou mieux à vélo, de pisser à l’eau de pluie, de trier ses déchets, d’acheter bio et local etc..

Quand on fait un peu de politique on sait aussi que tout ça ne suffit pas et on pointe du doigt les gros problèmes à résoudre, qui eux, économiseraient à coup sûr l’énergie. Il s’agit par ex.de l’électrification du Paris-Bâle, du ferroutage et du fret plutôt que d’aider les transports routiers dans des parcs logistiques. Il s’agit encore des transports collectifs, de la construction de logements économes en énergie, de la création d’emplois environnement. Plus globalement il s’agit de défendre le service public partout au lieu de le confier au secteur privé. Les Troyens ont pu s’en rendre compte depuis que le maire de Troyes R.Galley a confié la gestion de l’eau au privé en 1993.

Car ce sont les logiques libérales qui produisent la crise écologique en même temps que la crise sociale, c’est la gestion capitaliste et non l’appétit démesuré des gens. Leur démesure possède d’ailleurs un frein qui est la grosseur de leur porte-monnaie.

Le bon écologiste doit donc faire de la politique et de la politique franchement anticapitaliste. J. L.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|