« Cette Fête de l’Humanité autrement, c’est un acte de résistance. » Ernest Pignon-Ernest

Accueil > Archives > Humeurs

Humeurs

jeudi 11 octobre 2007 (Date de rédaction antérieure : 24 septembre 2020).

- INAUGURATION RÉUSSIE

Bi Bi, le nouveau train régional, a été inauguré mardi en grande pompe et en gare de Troyes par les élus de tous bords. Il est bon d’être là quand l’événement frappe à la porte. Ne craignez rien, l’élu fainéant, l’élu réticent, l’élu négligent ne vient pas dans de telles cérémonies pour ricaner ou dire sa rancœur d’avoir laissé faire les autres. Au contraire, il sait sortir des discours encourageants comme pour montrer qu’il n’est pas étranger au succès de l’affaire. Il revendiquera même, pour avoir été là le jour de l’inauguration, une part du succès de l’entreprise. Il serrera en même temps sur son cœur l’élu courageux qui est monté au charbon, quoique pour le Bibi il y ait beau temps que la chaudière à charbon soit éteinte.

Donc, inauguration en grande pompe avec des représentants des cinq parties du monde dont la Belgique et en présence de la presse internationale y compris la Dépêche de l’Aube. La directrice de la SNCF sut parler de petites choses importantes comme les parkings et la communication. La SNCF sait maintenant qu’il faut expliquer aux voyageurs pourquoi le train 1740 est en retard et le 1542 empêché d’arriver à l’heure. Le maire de Troyes, chahuté par des cheminots, sut montrer courageusement comme il était partie prenante de l’électrification et des efforts de Pierre Mathieu.

Comme l’événement était mondial, il y avait deux orchestres pour fêter l’événement. C’est la moindre des choses. L’harmonie des chemins de fer de Romilly d’abord, qui avait répété des airs entraînants, certains menés bon train ! Il y avait en outre un choeur cégétiste venu dire à la droite qu’il ne fallait pas fermer 262 gares, ni abandonner le fret ferroviaire en faveur du fret routier. On voyait bien à leur enthousiasme qu’ils avaient envie de chanter, mais aussi de rythmer leurs paroles en leur bottant le train.

Malicette

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|