« Cette Fête de l’Humanité autrement, c’est un acte de résistance. » Ernest Pignon-Ernest

Accueil > Archives > Humeurs

Humeurs

vendredi 7 septembre 2007 (Date de rédaction antérieure : 19 septembre 2020).

- LE BORDEL NOIR EN CHANTANT

Décidément, je ne regrette pas de vivre à cette époque. Quelques décennies plus tôt ou plus tard, je n’aurais pas connu Claude Allègre. Son livre LA DEFAITE EN CHANTANT bénéficie d’une large promotion dans les médias. Avec la finesse qui le caractérise, l’ami de Jospin distribue les noms d’oiseaux à ses camarades de parti. François Hollande : "un magouilleur", qui "a menti à tout le monde" et "foutu un bordel noir". Ségolène Royal : pour elle, "l’incompétence est le gage de la démocratie ". Arnaud Montebourg et Manuel Valls : "des chacals, des hyènes", "ils n’ont pas la moindre idée". Soyons clairs, quand Allègre ironise sur la défaite, il s’agit de la dernière présidentielle. Le score de Jospin en 2002 n’est pas resté dans la mémoire de Claude Allègre, et il ne s’est jamais demandé quel rôle il avait joué dans la désaffection des voix de gauche.

Aujourd’hui, l’ancien ministre socialiste se dit "séduit" par Sarkozy, et quémande des miettes de l’ouverture. Hélas pour lui, c’est Rocard qui vient d’être intronisé à la tête d’un comité d’étude sur le métier d’enseignant. Il y a de quoi être aigri…

On comprend que notre petit-Napoléon fasse l’admiration de celui qui réclamait le "dégraissage du mammouth", autrement dit des suppressions de postes d’enseignants. Les 11 200 suppressions annoncées pour la rentrée 2008 doivent le remplir d’admiration. La réussite des élèves et les conditions de travail des personnels n’effleurent pas la conscience de ces gens-là. Des enseignants d’une cinquantaine d’années ne supportent plus les effectifs, le poids de la hiérarchie, le manque de perspectives, et quittent le métier. Un bulletin syndical, en évoquant un suicide, déplore le manque de moyens à la disposition de l’Administration. Mais les écoles vandalisées, la délinquance des ados, les agressions d’enseignants, la violence des récréations ne sont que des statistiques pour ces ministres, nominés, présidents de FMI ou autres serviteurs de l’Argent.

Ils cultivent la désespérance, les cours de la Bourse sont leur fumier.

Guy Cure

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|