Depuis des années, on nous enlève la production et les équipements pour les amener en Hongrie et en Pologne » David, salarié de Bridgeston Bethune

Accueil > Archives > Humeurs

Humeurs

dimanche 2 septembre 2007 (Date de rédaction antérieure : 28 septembre 2020).

- TOUT EN CAMION

M. Adnot a une nouvelle danseuse, le Parc logistique de Buchères-Moussey-Saint-Léger. À le voir on dirait effectivement un parc de loisirs. Guy Cure, la semaine dernière, avait fait semblant de le croire. Il plaisante sur tout. Ce n’est pourtant pas le style de la Dépêche. Il s’était promené dans ses vallées et ses mamelons, avait noté les parcours de santé, les larges avenues destinées aux records olympiques, les espaces gros de forêts aux promesses d’ombre. Il trouvait cela idyllique. Il allait féliciter le président du Conseil Général pour sa fibre écologique, quand je l’arrêtais d’un geste.

Non Guy, M.Adnot n’est pas un écolo, c’est un écono, autrement dit un économiste soucieux du développement. Voilà pourquoi il développe la logistique pour le bonheur de la société marchande. D’où ce parc avec entrepôts, bâtiments, garages, pompes à fioul et un peu de verdure pour avaler les bruits et le gaz carbonique. Le roi de ce parc c’est le camion, seul vecteur rapide et intrépide pour répartir nos productions même quand on les fait fabriquer ailleurs où les salaires pleurent de misère. Ici, il y a du riche consommateur potentiel. Il mérite son parc logistique, le tout-en-camion.

Certes, on a promis d’amener le train. Dommage que la mer soit trop loin. On aurait vu des cargos.

Espérons que les emplois ( [1]) et les sociétés de cette nouvelle structure ne seront pas de simples transferts avec primes gouvernementales pour encourager ces déplacements d’entreprises qui font pleurer les populations et prospérer les producteurs d’illusions.

Malicette

Notes

[1Des centaines d’emplois " dit la presse en octobre2006, 3000 renchérit l’ inénarrable B.Dumortier en avril 2007. Peut-être 200 lit-on aux dernières nouvelles ! Les seuls chiffres dont on soit sûrs (si, si !) ce sont ceux des suppressions d’emplois, à Kléber ou à Cycleurope entre autres !

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|