“ Ceux qui ne bougent pas ne sentent pas leurs chaînes. “ Rosa Luxembourg .

PARIS / BALE

MAIS QUE FONT LES PARLEMENTAIRES AUBOIS

Communiqué de la fédération de l’Aube du PCF

jeudi 5 février 2009 , 756 : visites

La prise de position du CESR de Champagne-Ardenne (Conseil Economique et Social Régional) déclarant que l’électrification de la ligne 4 Paris/Bâle n’étant pas une priorité a fait l’effet d’une véritable bombe dans notre département.

Celles et ceux, et ils sont nombreux qui se mobilisent depuis des années pour arracher cette électrification indispensable pour l’Aube et les régions quelle traverse, ont ressenti cette déclaration comme un coup dur supplémentaire porté à leur action.

Bien évidemment comme on pouvait s’y attendre les réactions ne se sont pas fait attendre. Philippe Adnot, Président du Conseil général, sénateur et François Baroin, député, y sont allés chacun de leur couplet pour condamner cette attitude du CESR. On n’en attendait pas moins de nos parlementaires. Toutefois on peut s’interroger sur leurs véritables intentions car aujourd’hui si ce dossier piétine, ils en portent la responsabilité essentielle. Tous deux fidèles soutiens des différentes majorités présidentielles depuis 2001 (Chirac, Sarkozy) ont été jusqu’à maintenant incapables d’obtenir de Réseau Ferré de France un financement conséquent permettant de boucler définitivement ce dossier. Rappelons pourtant qu’ils ont été de ceux qui ont soutenu le démantèlement de la SNCF en approuvant la création de RFF dont le décideur essentiel reste l’Etat. On peut se demander si Ph Adnot et F. Baroin ne voient pas dans la position du CESR, une aubaine pour tenter d’écarter la question de fond sur le Paris /Bâle en espérant ainsi échapper à leur responsabilité ? Les Auboises et les Aubois, les usagers attendent surtout de leurs parlementaires, fidèles soutiens du gouvernement, qu’ils obtiennent de RFF un financement. Ce serait le meilleur moyen de couper court aux tergiversations et aux polémiques inutiles.

Il est en effet inconcevable que RFF dont la mission est l’aménagement et l’entretien du réseau ferré n’apporte pas une contribution financière à la hauteur des enjeux de ce dossier. Nous ne pouvons pas croire que l’Etat et les parlementaires de la majorité n’aient aucun moyen pour l’imposer à RFF. A moins de penser que l’électrification du Paris/Bâle n’est pour eux pas aussi prioritaire que cela.

Parmi les réactions attendues, il y avait bien sûr celle de Pierre Mathieu, vice-président du Conseil régional chargé des transports et des infrastructures. Chacun sait et reconnaît tout l’intérêt qu’il porte pour ce dossier. De l’organisation d’un train de manifestation pour aller plaider la cause de l’électrification auprès de la SNCF et du gouvernement de l’époque à sa responsabilité de vice-président du Conseil régional son engagement sur ce dossier a toujours été sans faille.

Dans un communiqué Pierre Mathieu vient de déclarer que : " Plus que jamais, l’heure est à la conjugaison des efforts de tous pour un traitement équitable de notre territoire aux plans régional et national. Sans ambiguïté : l’électrification de PARIS-TROYES reste la priorité. "

Aujourd’hui, le fait qu’aucune somme significative pour l’électrification de la ligne Paris/ Bale n’ait été inscrite dans le cadre du plan de relance doit faire l’objet d’explications claires de la part du gouvernement et des parlementaires aubois en direction de la population.

Ils doivent faire face à leurs responsabilités.

ASSEZ DE DISCOURS, DU CONCRET

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N1011

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|