Honte à celui à qui sa limite suffit. Heureux celui qui se jette au bout de lui-même » Louis Aragon

L'Humeur
  • VILAINE HABITUDE
  • 19 février 2021,
    par Gisèle Malaval
  • Mathilde Panot (LFI), vient d’obtenir justice à l’Assemblée Nationale : le député Henriet (LREM) qui l’avait traitée de poissonnière le 26 janvier, en pleine séance, s’est vu infliger par le président Ferrand une amende de 1405€ (le quart de son indemnité (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • LIBERTE DE LA PRESSE
  • 18 février 2021
  • Le Journal de Saint Denis ne paraîtra plus. Créé en 1986, sous l’égide du maire communiste Marcelin BERTHELOT, il a reçu le coup de grâce au cours du (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2021 > FEVRIER 2021 > N° 1639 > LA QUESTION DE LA DEPECHE A BORA YILMAZ ET YULLIYA TURAN (SUITE)

LA QUESTION DE LA DEPECHE A BORA YILMAZ ET YULLIYA TURAN (SUITE)

Régionales - Grand Est

jeudi 18 février 2021 , 126 : visites

Suite de la page 1

Bora Yilmaz  :

Ce n’est qu’un exemple parmi beaucoup d’autres. Dans le même temps, la région est beaucoup moins regardante sur ses dépenses quand il s’agit de subventionner des entreprises qui licencient ou qui polluent.

Il est vraiment temps d’inverser la logique, pour répondre à l’urgence écologique, sociale et démocratique.

Toutes les subventions dédiées au développement économique doivent être soumises à un pacte social et environnemental, en soutien aux entreprises qui créent des emplois durables et sont engagées dans la transition écologique. De même, le transport ferroviaire doit redevenir une priorité de la région, c’est indispensable pour lutter contre le réchauffement climatique, et garantir l’égalité entre les territoires. Sur le front de la santé, la région doit s’opposer à toute suppression de lit et de poste à l’hôpital et développer un plan de formation dans les métiers du secteur médico-social pour répondre aux besoins. Voilà quelques marqueurs de la région que nous voulons demain, une région qui protège l’humain et la planète d’abord !

Hülliya Turan :

Pour les communistes, le rassemblement à construire doit faire converger dans un même mouvement des syndicalistes, des militant.e.s des milieux associatifs et plus largement des citoyen.ne.s engagé.e.s dans les luttes sociales, écologistes, féministes, anti-racistes.

La crise sanitaire et l’offensive de la droite et de l’extrême-droite nous rappellent chaque jour l’urgence de placer l’humain et la planète au coeur de l’ensemble des politiques publiques !

Créons un espace politique ouvert dans lequel les forces politiques, les forces sociales et citoyennes aspirant au changement mettent leurs énergies en commun.

Ce qui nous rassemble est plus fort que ce qui nous divise, sur la nécessité de relancer les services publics, sur l’impératif d’accentuer les politiques pour le climat, sur le besoin de redonner la parole aux citoyen.ne.s.

Les communistes oeuvreront de toutes leurs forces pour relever le défi de l’union. Nous n’avons qu’une seule boussole : l’intérêt populaire.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|