« Et par le pouvoir d’un mot, je recommence ma vie, je suis né pour te connaître pour te nommer, Liberté. » Paul Eluard

L'Humeur
  • UN SIÈCLE APRÈS
  • 31 décembre 2020,
    par Malicette
  • Cent ans, ça n’est pas rien. Il y a des gens qui y arrivent. Soulages, Lévi-Strauss, notre Cécile Rol-Tanguy, Germaine Tillion, Daniel Cordier, 3 grands noms de la Résistance. Il faut résister pour vivre vieux. Il y a eu aussi Jeanne Calment, mais (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • DE L’ENCRE, DE LA BAVE ET DE LA SUEUR
  • 31 décembre 2020
  • Fallait oser : un congrès le jour de Noël. Cirés, aux semelles aussi fines de crapahutages qu’une tranche de jambon dans un casse-dalle ferroviaire, (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2020 > DECEMBRE 2020 > N°1632 > UN SIÈCLE APRÈS

UN SIÈCLE APRÈS

jeudi 31 décembre 2020 , 186 : visites , par Malicette

Cent ans, ça n’est pas rien. Il y a des gens qui y arrivent. Soulages, Lévi-Strauss, notre Cécile Rol-Tanguy, Germaine Tillion, Daniel Cordier, 3 grands noms de la Résistance. Il faut résister pour vivre vieux. Il y a eu aussi Jeanne Calment, mais elle a triché, elle a réussi un premier centenaire et tenté un second, raté au bout de 22 ans. Un manque évident d’opiniâtreté. Quant à Mathusalem, il est hors concours. On lui avait promis le socialisme. Il attendait. Il a tenu presque un millénaire. Total, il a eu le déluge. C’est un peu le cas des communistes. Mais ils ont décidé de tenir bon. Ils sont bien implantés. C’est le journal qui le dit. On les fête en ce moment. Ils ont cent ans tout juste. Comme par hasard, c’est aussi le cas de la Dépêche. Cent ans, c’est courant pour nos petites vieilles, mais rare, très rare pour un journal.

La Dépêche a réussi ce miracle. Et je me dis que ça n’est pas banal. Il en a fallu des militants, des courageux, des blindés, des durs à cuire, protestataires en ligue ou en procession, chercheurs de poux dans la tête des décrets et des ordonnances, délinquants qui violent les mauvaises lois. Ils furent dans les années 30 et 40 des soldats armés pour la paix, violents quand il le fallait. Ils furent héros et martyrs.

Aujourd’hui l’héroïsme s’habille sobrement et se fait défenseur de tous ceux qui vivent dans l’auto-insuffisance. Il combat les profits inessentiels. Il cherche la clé d’une union des victimes éclopées du marché, proies faciles quand elles sont égarées. Le mieux est qu’elles fassent foule et cortège, cause commune, et repartent à l’assaut des Bastille.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|