« Et par le pouvoir d’un mot, je recommence ma vie, je suis né pour te connaître pour te nommer, Liberté. » Paul Eluard

L'Humeur
  • CULTURE ESSENTIELLE
  • 18 décembre 2020
  • Le Conseil départemental a eu la bonne idée d’inviter l’OSA, son chef Gilles Millière, sa colonne de musiciens affûtés et émoulus afin qu’il donne un concert de Noël de haute qualité. Mais ce n’était pas en public. C’était sur Canal 32. Qu’importe ! (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • ÉRIC VUILLEMIN « LANCEUR D’ALERTE » !
  • 18 décembre 2020
  • Troisième mandat et on ne s’en était pas aperçu ! Un peu l’histoire de la « Lettre volée » d’Edgar Poe qu’on a sous le nez et qu’on ne voit pas. (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2020 > DECEMBRE 2020 > N°1630 > CULTURE ESSENTIELLE

CULTURE ESSENTIELLE

vendredi 18 décembre 2020 , 167 : visites

Le Conseil départemental a eu la bonne idée d’inviter l’OSA, son chef Gilles Millière, sa colonne de musiciens affûtés et émoulus afin qu’il donne un concert de Noël de haute qualité. Mais ce n’était pas en public. C’était sur Canal 32. Qu’importe ! L’enregistrement était parfait ; on a pu se régaler grâce à des oeuvres populaires, pleines de verve et de santé comme seules les grandes plumes créatrices savent les écrire. Rossini, Chabrier, Mozart, excusez du peu. Aujourd’hui que le gouvernement nous confisque tout contact avec la création, la culture nous est diffusée par les media et les réseaux sociaux, mais ce n’est pas tout à fait la culture. C’est de la culture filtrée et aseptisée presque imposée, hasardeuse, involontaire. Car la vraie, c’est celle qu’on choisit, celle où l’on se rend, celle qui demande effort et fête, celle qui nous invite à communier laïquement ensemble. La communion religieuse a, elle, droit de cité, la communion acheteuse des supermarkets est encouragée alors que le partage culturel est méprisé. Et dites-moi aussi comment les artistes peuvent vivre et créer dans ce désert quasi complet ?

Nous sommes des êtres uniques mais nous faisons partie d’un tout. La culture réalise cette liaison entre le singulier et le pluriel. Il est ainsi remarquable que l’artiste, qui crée une oeuvre originale et unique, peut pourtant, en nous tous, raviver les émotions de l’enfance, nous rapprocher des autres et nous rappeler que nous sommes l’humanité.

La culture a ce fabuleux pouvoir de nous émouvoir ensemble, et mieux encore, de nous permettre de penser ensemble, ce qui est essentiel pour notre émancipation.

Jean LEFEVRE

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|