« Et par le pouvoir d’un mot, je recommence ma vie, je suis né pour te connaître pour te nommer, Liberté. » Paul Eluard

L'Humeur
  • AU SECOURS PASTEUR
  • 4 décembre 2020,
    par Malicette
  • Au secours, ils sont devenus fous. Je reçois de plus en plus de messages antivaccin. Le monde surinformé devient aussi surintoxiqué. Depuis tout petit je sais que je dois être courageux et présenter mon bras à la maitresse ou au monsieur à la blouse (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • LA 7EME COMPAGNIE À L’ÉLYSÉE
  • 4 décembre 2020
  • Lors des vêpres macroniennes du 12 novembre, je ne sais quel diable m’a piqué : je revoyais la 7ème Compagnie. Castex en Chef Chaudard, Véran et (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2020 > DECEMBRE 2020 > N° 1628 > LA 7EME COMPAGNIE À L’ÉLYSÉE

LA 7EME COMPAGNIE À L’ÉLYSÉE

CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATOUILLE

vendredi 4 décembre 2020 , 118 : visites

Lors des vêpres macroniennes du 12 novembre, je ne sais quel diable m’a piqué : je revoyais la 7ème Compagnie. Castex en Chef Chaudard, Véran et l’autre je sais plus qui, Pithivier et Tassin. La commutation s’est établie sans crier gare pendant que Castex recitait « avé l’assent  » la liturgie gouvernementale.

Je revis aussi De Gaulle s’égosillant pour avoir quelques tanks, pendant qu’il en tombait comme vache qui pisse sur Guderian, outre Rhin. Notre ligne de distanciation anti-virus nazi, Maginot, ferait autrement mieux l’affaire !

Comme les panzers de Guderian, la Covid est entrée chez nous. Aucun doute à avoir désormais sur ce que la « guerre » de Macron est conduite par une bande de Pieds Nickelés, beaucoup moins drôle – c’est là toute la différence – que les personnages de Robert Lamoureux ou de Louis Forton.

L’actuel simili-confinement fait, lui, rigoler les croque-morts. Le pouvoir noie le poisson à coups de diagrammes abscons. Même pas foutus, en plus, de se mettre d’accord. Churchillien, Castex promet du sang, de la sueur et des larmes. Véran enquille derrière et pastiche le sketch du « fût du canon » de Fernand Raynaud, disant que ça ira mieux dans… « un certain temps  ». Le quidam n’y comprend plus rien et, dans ce clair-obscur d’où « surgissent les monstres » disait Gramsci, est prêt à se lâcher et à tout lâcher. N’est-ce pas précisément là où « on » veut l’amener ? élections en vue, mon capitaine !

L’heure est au vaccin. On annonce qu’il pourrait avoir du retard en gare. On verra. Toujours est-il que pour les prochaines élections, l’antidote existe. Le bulletin de vote, ça s’appelle. Commençons dès maintenant à écrire le générique de fin de l’actuelle tragi-comédie pour déloger la 7ème Compagnie de l’Élysée.

LE CAPITAINE TRICASSE

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|