Honte à celui à qui sa limite suffit. Heureux celui qui se jette au bout de lui-même » Louis Aragon

L'Humeur
  • AU SECOURS PASTEUR
  • 4 décembre 2020,
    par Malicette
  • Au secours, ils sont devenus fous. Je reçois de plus en plus de messages antivaccin. Le monde surinformé devient aussi surintoxiqué. Depuis tout petit je sais que je dois être courageux et présenter mon bras à la maitresse ou au monsieur à la blouse (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • LA 7EME COMPAGNIE À L’ÉLYSÉE
  • 4 décembre 2020
  • Lors des vêpres macroniennes du 12 novembre, je ne sais quel diable m’a piqué : je revoyais la 7ème Compagnie. Castex en Chef Chaudard, Véran et (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2020 > DECEMBRE 2020 > N° 1628 > POUR UN FUTUR VACCIN ACCESSIBLE A TOUS !

POUR UN FUTUR VACCIN ACCESSIBLE A TOUS !

Covid-19

vendredi 4 décembre 2020 , 229 : visites , par LDA

Bien que leurs recherches soient principalement financées par d’énormes sommes d’argent public, les vaccins et les traitements deviennent par la suite la propriété de quelques grands groupes pharmaceutiques :

Il faut en finir avec cette logique de brevet et il est vital qu’un vaccin ou un médicament soit librement accessible à tous et toutes pour gagner contre cette pandémie !

De la démocratie : nous voulons une initiative citoyenne européenne ! Avec des citoyen·ne·s, syndicalistes, des associations et 13 partis politiques au niveau européen, nous sommes à l’origine de la campagne     

 #Right2Cure #PasdeProfitsurlaPandemie.

Nos revendications :

 L‘accès aux diagnostics, aux thérapies et aux vaccins liées à la Covid-19 ne doit pas être entravé par des droits de propriété intellectuelle ou des restrictions similaires, pour que les grandes entreprises pharmaceutiques ne tirent pas profit de cette pandémie aux dépens de la santé des personnes.

 Les vaccins et les traitements contre les pandémies doivent devenir un bien public mondial librement accessible à tous et toutes, comme demandé en mai dernier par l’Organisation mondiale pour la Santé : l’Union européenne doit faire passer la santé publique avant le profit privé.

Cette campagne s’ancre pour nous en France dans un contexte de destruction de la Sécurité sociale et des emplois, notamment dans le domaine pharmaceutique. Ces questions dépassent les frontières : des maladies tuent chaque jour sans que cela intéresse les grands groupes pharmaceutiques car les populations concernées ne pourraient pas acheter le Médicament. Il est inconcevable que notre santé soit suspendue au profit de quelques actionnaires de grands groupes.

Nous proposons la création d’un pôle public de la recherche, de la production et de la distribution du médicament au plan national, européen et mondial : la puissance publique qui finance la recherche fondamentale et appliquée doit maîtriser la chaîne des productions des produits (brevets, médicaments ...) pour répondre aux besoins des populations.

Fermeture de 100 000 lits et de 95 services d’urgences, disparition de la moitié des maternités dans notre pays en 20 ans, pénurie de masques et de lits pour affronter la Covid-19, personnels surmenés,... le gouvernement continue sa logique de 30 ans de politiques néolibérales, méprisant les personnels des secteurs de la santé, du médico-social et du social, sacrifiant le droit aux soins sur l’autel de la rentabilité.

Nous exigeons donc une revalorisation globale des salaires, des embauches et un investissement massif dans les services publics, notamment dans les secteurs de la santé et de l’action sociale, loin de la contrainte de réduction de la dette publique imposée par l’Union européenne qui se fait sans remettre en question les bénéfices réalisés par les grandes entreprises sur le dos des salarié·e·s.

Signez la pétition :     https://eci.ec.europa.eu/015/public            pasdeprofitsurlapandemie pcf.fr

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|