« Le besoin de punir la populace locale est visiblement plus important que celui de la soigner, la nourrir et l’habiller. » Iain Levison, écrivain américain

L'Humeur
  • VIRUS
  • 13 novembre 2020,
    par Gisèle Malaval
  • On ne pourra sans doute pas empêcher l’arrivée inopinée d’autres virus, et de nombreux scientifiques évoquent l’arrivée probable de virus plus agressifs encore. On sait aussi qu’en dehors de l’âge le Covid peut être mortel s’il se combine à d’autres (...)

  • Lire la suite

VIRUS

vendredi 13 novembre 2020 , 12 : visites , par Gisèle Malaval

On ne pourra sans doute pas empêcher l’arrivée inopinée d’autres virus, et de nombreux scientifiques évoquent l’arrivée probable de virus plus agressifs encore. On sait aussi qu’en dehors de l’âge le Covid peut être mortel s’il se combine à d’autres facteurs tels l’obésité, le surpoids, l’hypertension, le diabète, les problèmes respiratoires liés à la pollution, facteurs qui touchent en premier lieu les classes appauvries.

Une étude de l’Insee sur la Champagne Ardenne, datant de fin 2005, met en relation l’obésité et le surpoids avec l’absence de diplôme, davantage qu’avec le manque d’argent
— qui peut aussi concerner une personne diplômée.

 On peut, en plus, cumuler cela avec le stress du chômage, les logements trop petits où les contaminations sont plus faciles, l’alimentation déséquilibrée. À cela il y a des solutions : permettre aux jeunes d’apprendre dans des classes dédoublées, leur apprendre à se nourrir sainement avec une cantine accessible à tous, développer le service public de la santé, changer les lois du travail. Mais J.M. Blanquer ne dédouble pas les classes de collège, n’embauche pas de professeurs, O. Véran ne donne pas les moyens à l’hôpital public, prévoit encore des fermetures de lits pour 2021, F. Baroin, à Troyes, ne veut toujours pas de tarifs sociaux pour la cantine, gentrifie les quartiers populaires, et les entreprises qui licencient continuent à percevoir de l’argent public. Ainsi les conditions structurelles qui permettent au virus d’être plus agressif ne sont absolument pas combattues.

Bien au contraire.

La solution provisoire sera donc le vaccin produit par Pfizer, et choisi par l’UE ; Bill Gates, en philanthrope, a aidé cette recherche par sa Fondation, mais, en bon capitaliste il na pas oublié de prendre un bon paquet d’actions.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|