« Le besoin de punir la populace locale est visiblement plus important que celui de la soigner, la nourrir et l’habiller. » Iain Levison, écrivain américain

L'Humeur
  • VIRUS
  • 13 novembre 2020,
    par Gisèle Malaval
  • On ne pourra sans doute pas empêcher l’arrivée inopinée d’autres virus, et de nombreux scientifiques évoquent l’arrivée probable de virus plus agressifs encore. On sait aussi qu’en dehors de l’âge le Covid peut être mortel s’il se combine à d’autres (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2020 > NOVEMBRE 2020 > N°1625 > UN VRAI SCANDALE... !

UN VRAI SCANDALE... !

HISTOIRE - MEDIAS

vendredi 13 novembre 2020 , 10 : visites

Le Révisionnisme et la propagande sont de retour : Dans le film sur De Gaulle, diffusé sur France 2 le lundi soir, encore une fois les communistes sont ignorés et dénigrés et seul De Gaulle est présenté comme le créateur de la Sécurité Sociale et des différentes nationalisations. La révision historique de cette époque continue de plus belle, on sait aujourd’hui où nous mène cette désinformation de l’histoire !!!

Pourtant, on le sait, la Sécurité Sociale n’était pas dans l’ADN de De Gaulle, il quitte d’ailleurs le gouvernement en janvier 1946 avant même que la Sécurité Sociale ne soit créée et bâtie essentiellement par des militants de base CGT et des députés communistes (à partir du 22 mai 1946) afin de donner corps au programme élaboré par le Conseil National de la Résistance. Rappelons que sans le rapport de force de 29 % des voix du PCF, des 5 millions d’adhérents à la CGT ainsi que du travail considérable d’Ambroise CROIZAT au ministère du travail, la Sécurité Sociale n’existerait pas.

De Gaulle d’ailleurs sera le premier à casser la Sécurité Sociale. En 1948, lors du discours de Compiègne, il insiste pour « revenir au vieux système précédent des assurances sociales » inégalitaire. En 1958, il instaure le contrôle d’état préalable des budgets de la Sécurité Sociale, fait nommer les directeurs de caisse qui ne sont plus élus et pire en 1967 avec les ordonnances Jeanneney supprime les élections et instaure le paritarisme qui fait basculer la gestion de la Sécurité Sociale du côté du patronat. Voilà les faits historiques.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|