« L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde » Nelson Mandela

L'Humeur
  • « QUOI QU’IL EN COUTE »
  • 9 octobre 2020,
    par Gisèle Malaval
  • E. Macron est un président décidément très décevant. Il est lent, très lent pour prendre une décision : 6 mois pour décider de ne rien faire face à la crise sanitaire, c’est long ! A. Merkel, en 6 mois, a fait passer les 19 000 lits de réanimation à 28 (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • FOUTAGE DE GUEULE
  • 9 octobre 2020
  • Cent milliards. Avec un décor factice qu’il monte à chaque prestation, le camelot-président vante son plan de relance. Mais Bruxelles ne veut pas (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2020 > OCTOBRE 2020 > N°1620 > UN PROGRAMME POUR LES LUTTES ET POUR LA FRANCE

UN PROGRAMME POUR LES LUTTES ET POUR LA FRANCE

Politique

vendredi 9 octobre 2020 , 6 : visites , par LDA

La crise sanitaire actuelle a révélé celle, globale, du capitalisme mondialisé et financiarisé. Pour la deuxième fois depuis la secousse de 2007-2008, le modèle néolibéral révèle sa faillite.

Nous nous adressons à toutes celles et à tous ceux qui aspirent à une autre société

Le capital répondant à ce contexte par la volonté d’en faire payer le coût au monde du travail et au peuple, nous sommes confrontés à la menace d’un véritable tsunami social. Avec des plans de licenciements en série, la précarisation accentuée de tout un pan de la société, la montée des inégalités, des discriminations, du racisme, de la répression.

Pas le monde d’après, mais... le système d’après

La question posée n’est, par conséquent, pas celle du «  monde d’après », mais celle… du système d’après. Telle est l’ambition du projet de programme, dont s’est doté le PCF et que résume son titre : «  Construisons la France en commun, formons une union populaire agissante  ».

Ce document n’est pas une plateforme électorale, ni une esquisse de programme de gouvernement. C’est une autre démarche qui l’inspire : partir des objectifs et des besoins immédiats que la crise actuelle fait apparaître (santé, éducation, salaires, lutte contre la pauvreté ou exigence de droits nouveaux) pour montrer que l’on ne peut aborder ces urgences sans des mesures radicales, qui vont à la racine des problèmes : la domination du capital, l’utilisation de l’argent, les pouvoirs grâce auxquels la classe possédante impose sa loi à l’immense majorité. Il s’agit de montrer que c’est être tout simplement réaliste que d’affirmer une volonté de changement révolutionnaire.

La démarche consiste à mettre en débat un programme de lutte qui est, en même temps, un programme pour la France. Elle veut nourrir les mobilisations immédiatement indispensables pour faire face aux désastres, sociaux et écologiques, que génère l’ordre dominant pour déboucher, de l’échelon territorial jusqu’au plan national, sur des conquêtes changeant les rapports de force.

Plus précisément, l’objectif est de restituer, auprès de celles et ceux qui liront nos propositions, la cohérence de l’action des communistes. Jusqu’à la solution politique à travers laquelle ils appellent à changer la gauche : cette union populaire agissante qui ne saurait voir le jour à partir seulement de débats de sommet ou d’échanges entre organisations, mais doit résulter de l’intervention directe des citoyens, de la jeunesse.

Le plan choisi découle de l’approche. Il décrit d’abord les enjeux du tournant de situation. Puis il développe les solutions d’urgence exceptionnelles qu’appellent l’état désastreux maintenu de notre système de santé (en dépit des annonces du «  Ségur » de la santé), une rentrée scolaire si chaotique qu’elle menace le devenir même de l’école de la République, des inégalités et des violences qui se sont développées au gré de la crise sanitaire, et depuis. Il s’efforce enfin de dessiner à grands traits l’exigence d’un autre modèle de développement.

Le site www.lafranceencommun.fr : une véritable agora numérique

Ce programme a vocation à être défendu dans l’ensemble des échéances politiques. Il ne se veut pas un produit achevé. C’est pourquoi nous le mettons en débat et appelons celles et ceux qui souhaiteront y contribuer, à l’enrichir de leurs réflexions et expériences. À chacune et chacun de s’en saisir, pour construire une société qui mette l’humain et la planète au coeur de tous les choix.

À travers cette démarche, notre ambition est bien sûr la construction de propositions largement partagées, mais nous souhaitons que cette construction soit placée au service de l’action.

Nous nous adressons avec cette plateforme à toutes celles et tous ceux qui aspirent à une autre société, qui veulent dire stop aux politiques d’austérité et à la course aux profits qui épuise la nature et sacrifie les êtres humains, à commencer par les femmes.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|