« L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde » Nelson Mandela

L'Humeur
  • JULIETTE GRECO
  • 2 octobre 2020
  • J’ai suivi l’émission (la 3) de Stéphane Bern consacré à Juliette Gréco. Il m’en est resté un goût amer, d’une Juliette certes talentueuse, mais entièrement enfermée dans le monde du show-biz, y puisant ses amours et ses chansons, une Juliette de la (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • BAS LES MASQUES !
  • 2 octobre 2020
  • Bas les masques ! Assez du carnaval où ils défilent devant micros et caméras, gémissant les bras levés au ciel, recrachant leur compassion comme un (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2020 > OCTOBRE 2020 > N° 1619 > BAS LES MASQUES !

BAS LES MASQUES !

CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE

vendredi 2 octobre 2020 , 52 : visites

Bas les masques ! Assez du carnaval où ils défilent devant micros et caméras, gémissant les bras levés au ciel, recrachant leur compassion comme un vieux chewing-gum, l’oeil voilé d’ersatz de larmes sur les résultats de leurs propres décisions.

Elu.e.s des droites, associées un jour, dissociées l’autre, ministres, président, et leur smala de supplétifs ; leurs effets de manches et leurs philippiques de mauvais théâtre de boulevard contre les Bridgestone et autres ne font plus recette. On connaît musique, paroles et refrain depuis ArcelorMittal, depuis le pitoyable «  l’Etat ne peut pas tout  » de Jospin, depuis bien avant même. Quand, en douce, droite et social-démocratie se sont accordées sur la liquidation de pans entiers de notre économie. Seule différait la posologie du traitement ; la «  cure  » et sa finalité ne devant, à aucun prix, être remise en cause par une quelconque alternance. Dont actes et méfaits.

Ce sont bien eux qui ont ouvert les vannes puis cassé les digues pour exposer sans entrave le pays aux flots tumultueux de la mondialisation capitaliste, qui ont argué d’une « liberté de circulation  » biseautée à l’usage exclusif des capitaux. Eux, chantres de la «  concurrence libre ».

Aujourd’hui, le gouvernement s’auto-encense avec un prétendu plan de relance. Des milliards ruissellent sur le paillasson des grandes entreprises. Les actionnaires n’ont qu’à se baisser pour se goinfrer. Et pour rabibocher ceux qui choperaient un tour de reins à trop s’être courbés pour aller à la gamelle, la Commission européenne vient d’annoncer vouloir « améliorer l’environnement réglementaire, réduire les charges administratives reposant sur les entreprises et simplifier le système fiscal ». La sale besogne continue.

HÉLÈNE DEWAERE

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|