« L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde » Nelson Mandela

L'Humeur
  • LUMIÈRE
  • 11 septembre 2020
  • « J’aurais espéré une forme de paix sociale, regrettait M. Djebbari, ministre des Transports, le 7 septembre, ... J’ai du mal à comprendre très honnêtement (sic) cette grève. » Il évoquait celle prévue le 17 septembre à l’initiative de la CGT- cheminots. (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • EN SOTS ? VACHEMENT
  • 11 septembre 2020
  • Voilà l’ « ensauvagement ». Il y eut les « sauvageons » de Chevènement, l’inventeur des charters « de gauche ». Puis la « racaille » de Sarko, qui n’était (...)

  • Lire la suite

LUMIÈRE

vendredi 11 septembre 2020 , 9 : visites

« J’aurais espéré une forme de paix sociale, regrettait M. Djebbari, ministre des Transports, le 7 septembre, ... J’ai du mal à comprendre très honnêtement (sic) cette grève.  » Il évoquait celle prévue le 17 septembre à l’initiative de la CGT- cheminots. Évidemment, il aurait préféré la paix sociale, c’est-à-dire l’inertie de la population, quand les entreprises licencient à tour de bras , dans le contexte de la dramatique réforme du chômage mise en oeuvre par le gouvernement ; il l’aurait préférée aussi quand son collègue ministre de la Santé n’accorde aucune ouverture de lits aux hôpitaux ni de de recrutement de personnel malgré ce que la crise sanitaire a révélé de notre système de santé ; il l’aurait préférée surtout quand, sous sa responsabilité, le service public ferroviaire et son outil la SNCF sont en train d’être saccagés, par les suppressions de poste et la précarisation des conditions de travail, comme le dénonce Laurent Brun …Le ministre des Transports souhaiterait que la CGT « requestionne ses matrices idéologiques » - lui ne doit pas en avoir... - car il ne comprend pas, pas plus d’ailleurs que le directeur de la SNCF ni le ministre de l’Economie. Tant d’humilité ministérielle émeut...

Et c’est là que lui vient cette idée lumineuse : « J’ai l’impression d’une grève par habitude » : le syndicat appelle sûrement à la grève et aux manifestations simplement pour se remettre en jambes, histoire de fêter la rentrée. Il fallait oser, mais selon la célèbre formule d’Audiard...Il est tout de même à noter qu’en cette période de crises sanitaire et économique le mépris de classe, l’arrogance face au monde du travail et l’inanité de la réflexion politique viennent de trouver en ce ministre une incarnation, lumineuse elle aussi.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|