« L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde » Nelson Mandela

L'Humeur
  • LUMIÈRE
  • 11 septembre 2020
  • « J’aurais espéré une forme de paix sociale, regrettait M. Djebbari, ministre des Transports, le 7 septembre, ... J’ai du mal à comprendre très honnêtement (sic) cette grève. » Il évoquait celle prévue le 17 septembre à l’initiative de la CGT- cheminots. (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • EN SOTS ? VACHEMENT
  • 11 septembre 2020
  • Voilà l’ « ensauvagement ». Il y eut les « sauvageons » de Chevènement, l’inventeur des charters « de gauche ». Puis la « racaille » de Sarko, qui n’était (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2020 > SEPTEMBRE 2020 > N° 1616 > EN SOTS ? VACHEMENT

EN SOTS ? VACHEMENT

CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE

vendredi 11 septembre 2020 , 33 : visites

Voilà l’ «  ensauvagement  ». Il y eut les « sauvageons » de Chevènement, l’inventeur des charters «  de gauche ». Puis la «  racaille  » de Sarko, qui n’était pas là où il nous le faisait croire mais dans son propre parti... Et dans les savates de Paul Bismuth !

Ensauvagement, c’est le mot de la rentrée. Avec une crise majeure, globale, comme celle de la Covid-19 (« la  » Covid, nous tance l’Académie Française), pas question, ne serait-ce que corriger un chouia un système destructeur ou notre rapport suicidaire à la nature. Non. Macron enfile des croquenots cloutés, fait son coq, et chante : insécurité, identité. L’extrême droite glousse dans la basse-cour. Ensauvagement, explique Darmanin, car « la France est malade de son insécurité  ». Qu’importent faits et chiffres montrant tous une stabilité depuis 15 ans. La tambouille sécuritaire, c’est comme les gros travaux voyants dans les communes : ça sent les élections. 2022, nous voilà !

L’ensauvagement, c’est de Macron et sa smala. Un jour, je prends mes aises et fadaises pour une causerie « à tu et à toi » dans un journal ultra-conservateur métissé facho. Un autre jour, je fais le moulin à vent quand la députée Danièle Obono y est portraiturée en esclave. Ceux-là mêmes qui ont été élus pour faire barrage à l’extrême droite – faut s’en souvenir -, déliquescents, se vautrent dans sa fosse à purin.

Ensauvagement ? Un responsable départemental du RN (ex. depuis pour cause de « dédiabolisation ») menace de « pendre » un syndicaliste et de tondre « à la libération » Assa Traoré. A Nice, des étudiants se font agresser par des fachos alors qu’ils tenaient un stand Solidaires. Voudrait-on nous transformer en sots ? Vachement !

LE CAPITAINE TRICASSE

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|