« Cette Fête de l’Humanité autrement, c’est un acte de résistance. » Ernest Pignon-Ernest

L'Humeur
  • MÉMOIRE LUCIDE
  • 21 août 2020
  • Fin août 44 dans l’Aube on fêtait la Libération. Je l’ai connue. J’ai l’âge encore. Beaucoup de gens riaient et dansaient sur les places. Les filles les plus effrontées grimpaient sur les chars pour embrasser à pleine bouche le brave GI, notre (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • LE DÉMARCHEUR DE COMMERCE
  • 21 août 2020,
    par Rémi
  • La dévastation de Beyrouth, capitale d’un Liban englué dans la pire crise économique de son histoire récente, provoque un élan de solidarité (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2020 > AOUT 2020 > N°1613 > LE DÉMARCHEUR DE COMMERCE

LE DÉMARCHEUR DE COMMERCE

CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE

vendredi 21 août 2020 , 64 : visites , par Rémi

La dévastation de Beyrouth, capitale d’un Liban englué dans la pire crise économique de son histoire récente, provoque un élan de solidarité internationale. Populaire ou officielle, la mobilisation offre un message d’espoir et de soutien aux Libanais. C’est déjà beaucoup.

Mais le récent « show » de Macron à Beyrouth soulève le coeur. On ne peut s’empêcher de penser que la juteuse reconstruction de la capitale libanaise et de son port lui trottait dans le ciboulot. Le VRP des Vinci, Bouygues, Bolloré et Cie n’a pas pu attendre que l’onde de choc soit entièrement dissipée pour demander au Liban des « réformes », dont celle du secteur électrique.

Depuis des années, en effet, Paris a les yeux de Chimène pour la privatisation d’Électricité du Liban (EDL). Le port de Beyrouth, lui, figurait en bonne place, dès avant la catastrophe, sur l’inventaire des biens publics à « liquider » pour rembourser la dette du pays. Quant à ses appels à transformer le système politique confessionnel du Liban, au-delà du caractère colonial de l’injonction, la France, alliée féale du camp chrétien et de l’ultra-riche dynastie politique Hariri, n’est pas la mieux à même de favoriser ce changement. Le Liban se relève à peine de quinze ans d’une guerre civile ardemment tisonnée en sous-main par des puissances étrangères... dont Paris. Pour aider réellement le Liban, Macron pourrait, par exemple, se mobiliser contre les sanctions économiques illégales de Washington. Ou se pencher sur le sort des 1 à 1,5 million de réfugiés syriens dans ce pays de 5,5 millions d’habitants.

A Beyrouth, en versant à côté des gravats des larmes de crocodile, le démarcheur de commerce ne faisait que distribuer des cartes de visite.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|