« L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde » Nelson Mandela

L'Humeur
  • FICTION
  • 10 juillet 2020,
    par Malicette
  • Je suis allé ce matin au supermarché Aldi ou Practi, je ne sais plus. Le haut-parleur m’accueillit : « Hello Dear Malicette, très heureux de vous accueillir dans notre hypercasch. Vous pourrez obtenir le plus grand choice dans nos rayons jusqu’à 50 (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • LA RÉCUP’
  • 10 juillet 2020
  • Petit à petit la récup’ fait son nid. Reconditionnement, occasion, antigaspillage... le réemploi comme potion contre « l’hyper-consommophagie ». (...)

  • Lire la suite

FICTION

vendredi 10 juillet 2020 , 40 : visites , par Malicette

Je suis allé ce matin au supermarché Aldi ou Practi, je ne sais plus. Le haut-parleur m’accueillit : « Hello Dear Malicette, très heureux de vous accueillir dans notre hypercasch. Vous pourrez obtenir le plus grand choice dans nos rayons jusqu’à 50 eurodollars d’achat, ainsi que le permet votre cheking. Désolé de ne pas vous permettre davantage. »

Il est vrai qu’il ne me restait plus grand chose sur mon cheking ? C’est ce que je lisais sur mon portable grâce à l’épiomètre en service dans les magasins depuis une dizaine d’années. L’épiomètre, ça épie dit mon copain Dominique.

Le monde avait changé à la vitesse grand V depuis quelques années. On ne trouvait plus de mendiants dans les rues comme après les années 20 avec la fermeture de milliers d’entreprises. La mendicité était prohibée. Chaque ville avait son ghetto interdit aux touristes par simple mesure de salubrité publique. Autour du cordon sanitaire, un cordon de police permanent lourdement armé afin de tranquilliser et sécuriser le franco-yankee moyen.

Les élections avaient été supprimées. Il est vrai qu’elles s’étaient tuées d’elles-mêmes. Le petit-fils Le Pen avait fort justement montré qu’elles coûtaient cher à notre pays sans avantage avéré. Il avait remplacé ce thing, ce truc, par des élections libres, simple tirage au sort effectué parmi un panel de population savamment étudié. Le résultat satisfaisait chaque fois les gouvernements en place. Finies les crises. Free élections, free école, free concurrence, État français free. Le mot liberté était inscrit partout.

Egalité et fraternité avaient été retirés des frontons des mairies pour lui donner davantage de place.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|