« Cette Fête de l’Humanité autrement, c’est un acte de résistance. » Ernest Pignon-Ernest

L'Humeur
  • 27 MAI
  • 29 mai 2020
  • Les communistes ont honoré ce 27 mai, journée de la Résistance, quatre de leurs héros, Maurice Romagon de Saint-Julien, les époux Ferrouil de Saint-André et Marguerite Buffard-Flavien de Troyes. Beaucoup d’autres camarades sont disparus dans cette (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE
  • 29 mai 2020
  • Bientôt certains vont à nouveau aller voter (masqués), je suis tombé sur un texte bienvenu en cette période, il a presque 150 ans et n’a pas pris une (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2020 > MAI 2020 > N° 1601 > Ségur de la santé

Ségur de la santé

ÉTINCELLE

vendredi 29 mai 2020 , 264 : visites , par LDA

Ceux qui ont laissé couler l’hôpital nous prient aujourd’hui de croire qu’ils ont changé. Comment ferait-on confiance à ceux qui ont menti sur les masques et qui continuent en niant toute « rupture » d’approvisionnement ?

Bien sûr, on aurait envie d’y croire. Après tant de temps perdu à négliger les alertes de ceux qui, en 1ere ligne, n’ont cessé de dénoncer les effets des « réformes » de l’hôpital, le Ségur de la santé doit officiellement corriger le tir. Avant même de mesurer le degré de sincérité du virage politique promi, arrêtons-nous un instant sur le coût pour la société tout entière qu’a entraîné la crise que nous traversons, la folie libérale qui a consisté à traiter le système public comme un «  coût » à réduire. À l’heure où un tiers de la France classé «  rouge  » vit encore partiellement confiné, rappelons qu’un des critères pour retrouver une existence normale, outre le ralentissement de la circulation du virus, est la baisse de la tension dans les hôpitaux. En d’autres termes, le manque de lits a été un facteur aggravant de la crise sanitaire, comme la pénurie de masques et de tests, entraînant l’allongement des mesures de restriction dont on n’a pas fini de payer les ravages sociaux, psychologiques, scolaires, économiques. Un chiffre : 100 000 personnes ont été hospitalisées depuis le début de l’épidémie en France. Soit le nombre de lits supprimés en vingt ans. Les mêmes qui ont laissé couler l’hôpital nous prient aujourd’hui de croire qu’ils ont changé. Mais comment ferait-on confiance à ceux qui ont menti sur les masques et qui continuent en niant toute « rupture » d’approvisionnement ? Derrière les grands mots, les recettes de charlatans sont recyclées : la question cruciale d’une autre répartition des richesses par l’impôt est escamotée au profit du «  don de congés  » ou la remise d’une breloque aux soignants, le chantier de la démolition des 35 heures est rouvert. De ce côté, rien de neuf ne surgira du Ségur, mais contre cette politique, une étincelle peut se produire.

De l’argent pour l’hôpital pas pour le capital

Ce n’est pas une concertation qui commence, c’est un rapport de forces qui se poursuit. Et il penche nettement du côté des personnels, car ils ont, par leur sacrifice, gagné le soutien de tout le pays. En eux, on a envie de croire. Dans notre département des mobilisations sont déjà en préparation dans le cadre des mardis de la colère pour faire entendre les légitimes revendications des soignants et des personnels hospitaliers : le mardi 9 juin action devant un établissement social ou de psychiatrie ; le mardi 16 juin action devant l’hôpital de Troyes... Les communistes aubois seront bien entendu présents à ces initiatives et apporteront tout leur soutien pour faire en sorte que le slogan « de l’argent pour l’hôpital pas pour le capital  » devienne une réalité concrète.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|