" Le combat de la vie est toujours politique et par les temps qui courent, il est toujours necessaire. " Michel Piccoli

L'Humeur
  • ÉCRAN DE FUMÉE
  • 17 avril 2020,
    par Malicette
  • Le Président de la République a fait le 13 mars allusion aux « Jours heureux ». Ce programme du Conseil National de la Résistance, mis en chantier en 1945, au sortir de la terrible Deuxième Guerre Mondiale, fut évidemment un programme d’une ampleur (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE
  • 17 avril 2020
  • On nous annonce une « appli », présomptueusement baptisée « Stop covid » et louangée comme panacée pour éviter une rebelote après déconfinement. Si le (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2020 > AVRIL 2020 > N° 1595 > ÉCRAN DE FUMÉE

ÉCRAN DE FUMÉE

vendredi 17 avril 2020 , 10 : visites , par Malicette

Le Président de la République a fait le 13 mars allusion aux « Jours heureux ». Ce programme du Conseil National de la Résistance, mis en chantier en 1945, au sortir de la terrible Deuxième Guerre Mondiale, fut évidemment un programme d’une ampleur sans précédent, de renouveau démocratique et de reconstruction. Naquirent alors des services publics qui furent à la fois les moteurs efficaces de la bonne reprise du pays et l’affirmation de libertés nouvelles. C’est l’époque où Croizat et la CGT mettaient en place à bout de bras la sécurité sociale, malgré les réticences du patronat et de quelques autres.

C’est pourquoi la déclaration du Président Macron est quelque peu démagogique puisque nous ne sommes pas du tout dans le même contexte. Une pandémie n’est pas une guerre mais un fléau qu’il faut éradiquer avec l’aide de la science, de la médecine, et de l’ensemble de la société. Il n’y aura pas de collabos à punir, mais sait-on jamais !

Qui est responsable par exemple, du fait que la France n’ait plus de souveraineté sanitaire (médicaments, masques) ? Que son système de santé soit exsangue après des décennies de rigueur budgétaire ?

Une rigueur budgétaire que le directeur de l’ARS Grand-Est continuait ingénument à perpétuer !

Je parlais de déclaration démagogique, ne pourrait-on pas parler plutôt d’un écran de fumée, langage militaire par excellence, subterfuge pour masquer ses intentions réelles au peuple, celui à qui on doit cacher ses erreurs graves et ses intentions encore plus sérieuses.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|