« Le besoin de punir la populace locale est visiblement plus important que celui de la soigner, la nourrir et l’habiller. » Iain Levison, écrivain américain

L'Humeur
  • ÉCRAN DE FUMÉE
  • 17 avril 2020,
    par Malicette
  • Le Président de la République a fait le 13 mars allusion aux « Jours heureux ». Ce programme du Conseil National de la Résistance, mis en chantier en 1945, au sortir de la terrible Deuxième Guerre Mondiale, fut évidemment un programme d’une ampleur (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE
  • 17 avril 2020
  • On nous annonce une « appli », présomptueusement baptisée « Stop covid » et louangée comme panacée pour éviter une rebelote après déconfinement. Si le (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2020 > AVRIL 2020 > N° 1595 > CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE

CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE

ET SURTOUT LES PROFITS !

vendredi 17 avril 2020 , 36 : visites

On nous annonce une « appli », présomptueusement baptisée «  Stop covid  » et louangée comme panacée pour éviter une rebelote après déconfinement.

Si le pouvoir met l’accent sur le volontariat de l’installation dans les smartphones de ce logiciel indiquant si l’on croise des personnes atteintes, à quelle distance et le temps d’exposition, données compilées dans des machines «  inviolables  » (ce serait bien la première fois !), le pouvoir donc, reste peu disert sur son efficacité. L’appli devrait, en effet, être utilisée, avec fiabilité à la clé, par au moins 60% de la population. Or à Singapour, où elle a été mise en oeuvre, 20% seulement l’avaient installée et une seconde vague de Covid est survenue. Les français se feront-ils plus volontaristes ? Être « Stop covid  » ou non, telle sera la question.

Côté coulisses, on apprenait en fin de semaine dernière que les ministres européens des finances ont trouvé un accord « sur une réponse économique commune face au coronavirus ». Après le minage de l’Europe, avec la « règle d’or » et son austérité consubstantielle, que le virus a partout fait péter, l’accord se serait «  achevé sous les applaudissements des ministres ». Méfiance. Quand les pleureuses d’hier se mettent à danser le Charleston, il faut ouvrir l’oeil. Et le bon.

Deux sujets qui ne sont pas sans lien. L’Europe fait chauffer la carte bleue. Soit. Mais tout le monde se remet au turbin ; retour sur investissement. Car comme on se l’entre-souhaite à Bruxelles tous les 1er janvier : « … et surtout les profits ».

LE CAPITAINE TRICASSE

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|