“ Ceux qui ne bougent pas ne sentent pas leurs chaînes. “ Rosa Luxembourg .

L'Humeur
  • Jean FERRAT
  • 20 mars 2020
  • Il y a 10 ans disparaissait Jean Ferrat, compagnon de route, comme on dit, du Parti Communiste. L’humanité tire ce mois-ci un hors-série « Jean Ferrat intime ». (1) France 3 lui a consacré une belle émission le 13 mars, jour anniversaire de sa mort, (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2020 > MARS 2020 > N° 1591 > Crise sanitaire

Crise sanitaire

AFFRONTER L’EPREUVE

vendredi 20 mars 2020 , 249 : visites

La responsabilité et la solidarité sont nos meilleures armes contre la guerre qu’il faut livrer pour limiter la contagion, soigner et sauver des vies.

Nous y sommes. En ces jours d’angoisse et de grande inquiétude, il convient de se serrer les coudes et de suivre scrupuleusement les prescriptions des professionnels et des autorités de santé pour stopper la folle course du virus Covid-19. Se protéger, c’est protéger les autres, et inversement. Cette leçon d’altruisme devrait fonder, dans les semaines qui viennent et espérons pour longtemps, une éthique commune.

Ce qui hier était moqué en haut lieu devient aujourd’hui une évidence.

La responsabilité et la solidarité sont nos meilleures armes contre la guerre qu’il faut livrer pour limiter la contagion, soigner et sauver des vies. Rappelons une nouvelle fois que la santé, l’hôpital public et la sécurité sanitaire ne sauraient avoir de prix. Ce qui hier était moqué en haut lieu devient aujourd’hui une évidence. Il conviendrait que d’urgence des actes suivent les belles paroles. Ajoutons d’ailleurs que les professions qui s’exposent et se dépensent sans compter pour déployer cette solidarité et assurer la cohésion nationale sont précisément celles montrées du doigt ces derniers mois comme bénéficiant de régimes… spéciaux de retraite.

Notre peuple, et avec lui les peuples frappés par la pandémie, ne sont pas près d’accepter que s’abattent sur les budgets de la recherche médicale et de la santé publique de nouveaux coups de hache austéritaires qui les ont laissés dans un si piteux état, si ce n’était l’extraordinaire dévouement des personnels.

La suspension, enfin, de la mise à sac de l’assurance-chômage aura révélé qu’elle avait bel et bien pour objectif de jeter dans une précarité accrue des millions de chômeurs. Son retrait définitif relève, lui aussi, de l’évidence. C’est faute d’avoir entendu ces cris d’alarme que les critères comptables capitalistes sont parvenus à nous mettre en insécurité.

Nous ferons face à l’épreuve

Cette épreuve ne peut être dépassée sans raison, ni confiance. La sérénité requise ne peut être que le fruit d’une communication gouvernementale claire, nette et précise. Il faut d’urgence sortir des déclarations contradictoires et téméraires au sein de l’exécutif qui embrouillent plus qu’elles n’éclairent cette situation inédite.

Celle-ci réclame aussi de la transparence. Le gouvernement et les institutions internationales doivent exposer en toute clarté leur stratégie, et le fameux Conseil scientifique convoqué par le gouvernement au début de l’épidémie gagnerait en légitimité à s’adresser directement aux citoyens.

Solidaires et vigilants, nous ferons face à l’épreuve.

Par Patrick Le Hyaric Directeur de l’Humanité

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|