« Cette Fête de l’Humanité autrement, c’est un acte de résistance. » Ernest Pignon-Ernest

L'Humeur
  • Jean FERRAT
  • 20 mars 2020
  • Il y a 10 ans disparaissait Jean Ferrat, compagnon de route, comme on dit, du Parti Communiste. L’humanité tire ce mois-ci un hors-série « Jean Ferrat intime ». (1) France 3 lui a consacré une belle émission le 13 mars, jour anniversaire de sa mort, (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2020 > MARS 2020 > N° 1591 > Elections municipales

Elections municipales

UN VOTE FRAGILISÉ PAR LE CORONAVIRUS

vendredi 20 mars 2020 , 337 : visites

Le scrutin du 15 mars 2020 restera historique : l’épidémie de coronavirus y a fait une entrée fracassante, jusque dans les isoloirs des bureaux de vote.

Bien sûr les urnes ont parlé malgré tout, et leur résultat oblige chacun. Mais l’abstention, qui s’annonçait déjà forte sur fond de colère sociale, a atteint un record absolu : 55,36% au niveau national, soit près de 20 points de plus qu’en 2014. Dans l’Aube, et notamment dans les villes les plus importantes, l’abstention est encore plus forte. Seulement 30% des électeurs et des électrices se sont déplacé.e.s pour voter à Troyes et à Saint-André-les Vergers contre 52,46% et 56,20% en 2014 ;

à Romilly s/Seine la participation est sous la barre des 38% alors qu’elle était de 58,31% en 2014. Dans de telles circonstances, difficile de tirer l’enseignement politique d’un tel scrutin, si ce n’est que la prime au Maire sortant reste une réalité qu’accentuent encore l’abstention et la division des forces de gauche.

Que cela soit à Troyes, à Saint-André-les Vergers ou à Romilly s/Seine, les listes citoyennes de gauche avaient besoin d’une puissante dynamique populaire pour bousculer les Maires de droite implantés dans ces villes. Mais il est évident que la priorité des électrices et des électeurs s’est portée vers la vive inquiétude que suscite la crise sanitaire. Les élus traîneront-ils cette élection comme un boulet ?

Romilly s/Seine

Dans un communiqué de presse, le candidat de la liste de gauche citoyenne, Fethi Cheikh déplore « les appels irresponsables d’Yves Bouteiller (FI) et de Claude Maitrot (MRC) qui, incapables de présenter une liste, ont appelé à l’abstention alors que nous étions à gauche la seule liste citoyenne, solidaire, écologique opposée à la droite et à l’extrême droite. Ils ont joué contre l’intérêt des Romillons qui avaient besoin de changement. Cette attitude irresponsable les disqualifie pour l’avenir.  ». Pour Fethi Cheikh « le score réalisé de 28,4% (et les 4 élu.e.s -ndlr) constitue un point d’appui et le point de départ d’une démarche citoyenne que nous entendons amplifier avec tous ceux qui le souhaiteront ».

Troyes

F. Baroin qui avait déjà été mal élu en 2014, avec, certes, un pourcentage de 62,5%, mais seulement 9500 voix sur 29 700 inscrits, est élu en 2020 avec moins de 5900 voix soit tout juste 20% des inscrits. Nous sommes donc très loin d’un plébiscite, comme la presse quotidienne voudrait le faire entendre… Cela va-t-il conduire celui qui fait la pluie et le beau temps sur la moitié du département de l’Aube à se la jouer plus modeste et à écouter l’opposition de gauche ? Rien n’est moins sûr ! La liste citoyenne de gauche menée par Anna Zajac, qui a obtenu 14,06% des voix, a réussi en tout cas, dans ces conditions difficiles, à devancer nettement le RN.

Saint-André-les Vergers

Dans ce contexte le score de 32,2% réalisé par la liste écologique et citoyenne menée par Jean-Pierre Cornevin se positionne clairement comme une sérieuse alternative dans la deuxième ville de l’agglomération troyenne (TCM). Dans un communiqué le candidat prend déjà acte : « Le moment venu, lorsque nous aurons collectivement surmonté cette épreuve, forts de nos cinq élu.e.s, nous continuerons de faire avancer le débat, absolument essentiel à nos yeux, sur l’urgence d’une reconsidération totale des modèles économique, social et de développement. (…) Notre projet pour Saint-André-les Vergers comporte des choix locaux qui, demain, s’imposeront comme une évidence ».

 

Passy Cohn

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|