L’affirmation de la paix est le plus grand des combats. » Jean Jaurès

L'Humeur
  • VIVE NOTRE CENTENAIRE !
  • 24 janvier 2020
  • La Dépêche aura cent ans le 7 décembre prochain. Si elle a toujours bon pied, bon oeil, toujours vivante et pétillante, c’est beaucoup grâce à ses lecteurs et à la fidélité des militants communistes qui l’ont tenue souvent à bout de bras. Pensez à la (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE
  • 24 janvier 2020
  • Et un... Et deux... L’homme et la femme les plus riches du monde sont français. Cocorico ! Et merci Macron. Bernard Arnault (LVMH) et Françoise (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2020 > Janvier 2020 > N°1583 > Saint-André-les-Vergers - Élections municipales

Saint-André-les-Vergers - Élections municipales

Une ville solidaire, écologique, citoyenne exemplaire

vendredi 24 janvier 2020 , 206 : visites , par LDA

L’association “Saint-André Causes Communes” a présenté ses voeux le 18 janvier aux Dryat.e.s. L’occasion pour cette jeune association de rappeler la démarche avec laquelle elle a décidé de s’engager dans les élections municipales.

Jean-Pierre Cornevin, qui sera à la tête de la liste “Saint-André 2020 une ville solidaire, écologique, citoyenne exemplaire”, a rappelé la genèse de l’association « [elle] a à peine un an et est déjà face à son destin. Cette participation à l’élection municipale était une évidence puisque Saint-André Causes Communes, s’est créée sur la base d’un constat : la municipalité ne tient pas compte de la réalité sociale de la commune et ne mène pas une politique d’intérêt général au service de tous. Avec une volonté forte, celle que notre commune réponde présent aux grands enjeux écologiques, et de vivre ensemble qui sont devant nous. Et une démarche à laquelle nous tenons, mettre en avant, non pas l’appartenance à un parti, mais la capacité à partager un socle de valeurs et défendre en toutes circonstances l’intérêt général. Rapidement, le nom de notre liste s’est imposé comme une évidence. Pour nous, la solidarité est une valeur sociale fondamentale qui unit le destin d’une même communauté d’intérêts. L’écologie, car l’échelon municipal, au plus près des citoyens, doit être la première porte d’entrée d’un changement des pratiques. La conscience écologique n’est pas non plus un sujet parmi d’autres, mais la clé de voûte d’une reconsidération des modèles économiques, sociaux et de développement. La citoyenneté enfin, car nous voulons une ville où les citoyen.nes soient en permanence associé.es aux choix qui les concernent. Et le mot “exemplaire” est important, car il représente pour nous l’exigence d’une volonté politique sans relâche pour atteindre ces objectifs.  »

« [...] La première initiative de la liste fut, dès novembre 2019, la diffusion dans tous les foyers dryats d’un questionnaire afin de recenser les priorités. “Les Causeries du samedi matin” ont été organisées. Nous avons pu mesurer combien le décalage est immense entre le souhait des Dryat.e.s de vivre dans une commune qui prenne en compte concrètement les grands enjeux écologiques, démocratiques et de solidarité qui sont devant nous et la réalité d’une équipe municipale à bout de souffle qui gère la commune à la petite semaine et nous promet déjà de poursuivre dans le même ordre d’idée si elle est réélue  », a-t-il aussi déclaré, avant de laisser la parole à d’autres membres du collectif citoyen.

“La cantine et le centre de loisirs sont trop chers”

« [À Saint-André] la cantine, par an, c’est plus de 600 euros, le centre de loisirs plus de 900. Nous faisons partie de la classe moyenne : une maison à crédit, deux revenus d’employés, mais nous sommes inclus dans la tranche la plus haute. Il n’est pas normal qu’en 2020, le coût pour un enfant soit aussi important dans un budget familial. […] “Saint-André Causes Communes” a de vraies valeurs de solidarité. Une action sur les tarifs scolaires, cela donnerait plus de pouvoir d’achat et recréerait du lien social. »

Sandrine Genevrier (extraits de son intervention

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|