“Si vous n’êtes pas vigilants, les journaux arriveront à vous faire détester les opprimés et aimer ceux qui les oppriment. ”     Malcolm X

L'Humeur
  • HIROSHIMA
  • 6 décembre 2019,
    par Malicette
  • Une conférence a été donnée à Troyes sur le projet Manhattan et le bombardement d’Hiroshima et Nagasaki en août 1945. Jean- Marc Royer, ancien cadre CGT des aéroports de Paris en était le rapporteur. Un rapport glaçant fut fait sur l’énormité des moyens (...)

  • Lire la suite

HIROSHIMA

vendredi 6 décembre 2019 , 23 : visites , par Malicette

Une conférence a été donnée à Troyes sur le projet Manhattan et le bombardement d’Hiroshima et Nagasaki en août 1945. Jean- Marc Royer, ancien cadre CGT des aéroports de Paris en était le rapporteur. Un rapport glaçant fut fait sur l’énormité des moyens employés pour réussir à supplanter les Allemands ou les Russes dans cette course à l’atome. Mais le pire n’était pas là.

Ce fut de montrer le comportement des Américains dans cette course à l’horreur. Tous ces efforts, cet argent, ce décuplement matériel et humain pour fabriquer la bombe, devaient se concrétiser coûte que coûte. Il ne manquerait plus que ça, qu’au moment de montrer au monde leur brillante réussite, le Japon se mette à demander grâce ! Les Américains firent donc tout pour que la bombe soit lancée, que les deux cibles choisies soient populeuses et intactes, c’est-à-dire non bombardées auparavant, afin de permettre d’évaluer les dégâts. Ils avaient même ainsi préservé trois villes, Hiroshima, Nagasaki et Kyoto. Et, pareille à la fameuse dépêche d’Ems, le télégramme envoyé aux Japonais fut modifié au dernier moment pour que celui-ci leur soit inacceptable et que le feu tombe du ciel.

Quand les deux bombes furent lancées avec les dégâts terribles que l’on sait, les Américains boycottèrent toute image postérieure afin de donner l’impression d’une bombe propre. Les peuples ne prirent pas tout de suite la mesure de ce crime. Il venait après les horreurs découvertes à Auschwitz. Cette bombe, a contrario, était aussi la preuve qu’un pas de géant scientifique avait été fait. Tout de même, la recherche d’une solution totale avait vite pris le pas sur toute considération humaine. Et toujours en partant de cette idée préhistorique que détruire l’homme, c’est détruire sa pensée. Mais on ne tue pas l’esprit en tuant l’homme. Quel régime devonsnous construire aujourd’hui pour que cette idée soit définitivement proscrite ?

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|