L’affirmation de la paix est le plus grand des combats. » Jean Jaurès

L'Humeur
  • HIROSHIMA
  • 6 décembre 2019,
    par Malicette
  • Une conférence a été donnée à Troyes sur le projet Manhattan et le bombardement d’Hiroshima et Nagasaki en août 1945. Jean- Marc Royer, ancien cadre CGT des aéroports de Paris en était le rapporteur. Un rapport glaçant fut fait sur l’énormité des moyens (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2019 > Décembre 2019 > N° 1576 > Bar-sur-Seine - Élections municipales

Bar-sur-Seine - Élections municipales

Un nouveau projet citoyen, solidaire et écologique

vendredi 6 décembre 2019 , 393 : visites

C’est un appel au rassemblement des Barséquanais.e.s pour construire collectivement un projet alternatif pour la commune de Bar S/S, autour des valeurs de citoyenneté, de solidarité et de développement durable, qui a été lancé cette semaine par un collectif de citoyens.

Lors de la conférence de presse organisée à cette occasion, Joseph Seghetto, Jean-Bernard Vadrot, conseiller municipal PCF de Bar-Sur-Seine, et des membres du collectif citoyen ont détaillé la démarche qu’ils souhaitent mettre en oeuvre, ainsi que les quelques priorités déjà recensées pour mieux vivre à Bar-Sur-Seine. Et pour cela un fil rouge : « Nous voulons une ville où les citoyen.nes soient en permanence associé.es aux choix qui les concernent, par l’instauration de budgets participatifs gérés par les habitant.es et par la mise en place d’instances de démocratie citoyenne dignes de ce nom. » Un principe que le collectif entend appliquer dans la construction même du projet et la composition de la liste, puisqu’il est bien entendu que ce sont les membres du collectif qui garderont la main sur l’ensemble de la démarche. Un collectif qui doit maintenant s’étoffer à l’occasion de la prochaine réunion publique qui se déroulera le jeudi 12 décembre à la mairie de Bar-sur-Seine et à laquelle les barséquanais.es sont cordialement invités.

Un premier constat politique : actuellement, la majorité municipale sortante ne se réclame ni de droite, ni de gauche... étrangement comme un certain Macron. On voit malheureusement les conséquences de sa politique. Une politique qui aggrave les inégalités et qui ignore les souffrances sociales. À Bar-sur-Seine, la municipalité sortante, elle aussi, ne tient pas compte dans ces priorités de la réalité sociale des habitants. Le “collectif de rassemblement pour l’avenir de Bar-sur-Seine” se positionne, quant à lui, clairement à gauche.

Redonner du pouvoir d’achat aux Barséquanais.es

C’est pourquoi une des priorités du projet qu’il entend proposer à l’occasion des prochaines élections municipales de mars 2020 sera de redonner du pouvoir d’achat aux barséquanais.es. Pour cela, un maire qui en aurait la volonté politique a les moyens d’agir. Plusieurs leviers existent à Bar-sur-Seine, comme le retour en régie municipale de la gestion de l’eau qui ferait baisser son prix de près de 30%. Le prix de la restauration scolaire, qui représente également un coût important pour les familles et qui pourrait être lui aussi baissé. Les transports collectifs, dont il faut complètement repenser le fonctionnement et les rendre gratuits. Ce qui serait du pouvoir d’achat en plus et de la pollution en moins. Autre exemple abordé par les intervenants : les circuits courts : « À Bar S/S, il y a un nombre impressionnant de magasins vides. Nous pensons qu’il est possible d’installer des maraîchers, éleveurs, agriculteur, vignerons dans ces locaux. » Et d’affirmer qu’«  il est possible de manger des produits sains sans qu’ils fassent des milliers de kilomètres.  » Tout ceci sera évoqué lors de la réunion du 12 décembre prochain.

Lors de la conférence de presse organisée à cette occasion, Joseph Seghetto, Jean-Bernard Vadrot, conseiller municipal PCF de Bar-Sur-Seine, et des membres du collectif citoyen ont détaillé la démarche qu’ils souhaitent mettre en oeuvre, ainsi que les quelques priorités déjà recensées pour mieux vivre à Bar-Sur-Seine. Et pour cela un fil rouge : « Nous voulons une ville où les citoyen.nes soient en permanence associé.es aux choix qui les concernent, par l’instauration de budgets participatifs gérés par les habitant.es et par la mise en place d’instances de démocratie citoyenne dignes de ce nom. » Un principe que le collectif entend appliquer dans la construction même du projet et la composition de la liste, puisqu’il est bien entendu que ce sont les membres du collectif qui garderont la main sur l’ensemble de la démarche. Un collectif qui doit maintenant s’étoffer à l’occasion de la prochaine réunion publique qui se déroulera le jeudi 12 décembre à la mairie de Bar-sur-Seine et à laquelle les barséquanais.es sont cordialement invités. Un premier constat politique : actuellement, la majorité municipale sortante ne se réclame ni de droite, ni de gauche... étrangement comme un certain Macron. On voit malheureusement les conséquences de sa politique. Une politique qui aggrave les inégalités et qui ignore les souffrances sociales. À Bar-sur-Seine, la municipalité sortante, elle aussi, ne tient pas compte dans ces priorités de la réalité sociale des habitants. Le “collectif de rassemblement pour l’avenir de Bar-sur-Seine” se positionne, quant à lui, clairement à gauche. Redonner du pouvoir d’achat aux Barséquanais.es C’est pourquoi une des priorités du projet qu’il entend proposer à l’occasion des prochaines élections municipales de mars 2020 sera de redonner du pouvoir d’achat aux barséquanais.es. Pour cela, un maire qui en aurait la volonté politique a les moyens d’agir. Plusieurs leviers existent à Bar-sur-Seine, comme le retour en régie municipale de la gestion de l’eau qui ferait baisser son prix de près de 30%. Le prix de la restauration scolaire, qui représente également un coût important pour les familles et qui pourrait être lui aussi baissé. Les transports collectifs, dont il faut complètement repenser le fonctionnement et les rendre gratuits. Ce qui serait du pouvoir d’achat en plus et de la pollution en moins. Autre exemple abordé par les intervenants : les circuits courts : « À Bar S/S, il y a un nombre impressionnant de magasins vides. Nous pensons qu’il est possible d’installer des maraîchers, éleveurs, agriculteur, vignerons dans ces locaux. » Et d’affirmer qu’«  il est possible de manger des produits sains sans qu’ils fassent des milliers de kilomètres. » Tout ceci sera évoqué lors de la réunion du 12 décembre prochain.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|