Le respect pour la dignité humaine ne se mérite pas, il est une donnée préalable."

Tzvetan Todorov Linguiste

L'Humeur
  • GRAND ORIENT MAL ORIENTÉ
  • 7 novembre 2019,
    par Malicette
  • Le Grand Orient de France vient d’organiser la première conférence de son « Université Populaire maçonnique ». Les Upops ont le vent en poupe. ! Furent surtout conviés à cette Une, et sur inscription, des gens à cravate. On ne convoque pas la canaille (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2019 > NOVEMBRE 2019 > N°1572 > Romilly-sur-Seine

Romilly-sur-Seine

Vernet (RN) en correctionnelle l’Est-éclair pas clair !

jeudi 7 novembre 2019 , 7 : visites

En décidant de convoquer J.-P. Vernet, élu du parti de M. Le Pen, devant le tribunal correctionnel, le procureur a donné suite à la plainte de Fethi Cheikh, conseiller municipal PCF de Romilly.

Plainte consécutive à l’agression raciste dont il a été victime en pleine réunion de l’assemblée communale. L’Est-Éclair a tout naturellement traité cette question sur toute une page, le 2 novembre, mais en omettant de rappeler les faits tels qu’ils se sont déroulés. Tout cela avec un seul objectif : renvoyer tout le monde dos à dos.

En fait, à l’insu de son plein gré, le journaliste Christophe Levert, a tenu a atténué les propos extrêmement graves de l’élu d’extrême droite. Dans son article, il parle «  d’ambiance houleuse », de «  climat délétère  » sans expliquer aux lecteurs le déroulé de cette situation nauséabonde, provoquée par M. Vernet. Pourtant, comme moi, le journaliste était présent à cette séance du Conseil municipal. Revenons donc sur les faits, rien que les faits.

Pour le groupe des élu.e.s communistes, Fethi Cheikh présentait un analyse détaillée et sérieuse du budget de la majorité de droite et de son chef, Éric Vuillemin. Ceci tout en présentant des propositions pour soulager les difficultés grandissantes d’une grande partie de la population romillonne. Rien d’anormal dans tout cela, bien au contraire. À aucun moment, F. Cheikh, s’adressant au seul maire, n’a eu d’échanges avec l’élu du RN. Mais, agacé par le sérieux de son intervention et sans doute que, le concernant, il n’avait rien à dire, l’élu d’extrême droite s’en est violemment pris à l’élu communiste en lui adressant des propos racistes et en l’agressant de questions sur ses origines. Incapable de se contrôler, il s’en est même pris au Maire. Les propos tenus ont été jugés suffisamment graves pour que le procureur de la République décide la saisine du tribunal correctionnel.

Ces rappels, que m’a contraint de faire Christophe Levert, sont vérifiables dans le compte-rendu du Conseil municipal. Alors, pourquoi cette attitude de L’Est-Éclair de vouloir mettre tout le monde sur un pied d’égalité ? Les lectrices et les lecteurs seront suffisamment intelligents pour en discerner les raisons.

Joë Triché

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|