“Il faut rebâtir une société humaine où la compétition sera éliminée. Je n’ai pas à être plus fort que l’autre, je dois être plus fort que moi grâce à l’autre.” Albert Jacquard

L'Humeur
  • DE GUY CURE
  • 6 septembre 2019
  • Vérité en-deçà de la Manche, erreur au-delà. Boris Johnson, gêné par sa majorité, met le parlement en vacances. Macron prend plus de gants pour dire son mépris des élus de son propre camp. Pour traiter du problème climatique, il faut des idées. Est-ce (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE
  • 5 septembre 2019
  • Boris Johnson a suspendu le Parlement britannique. Avec Trump bieurlant dans son oreillette droite, le “brexit” s’annonce cacateux. Très (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2019 > SEPTEMBRE 2019 > N°1563 > fête huma 2019

fête huma 2019

vendredi 6 septembre 2019 , 0 : visites , par LDA

La Fête de L’Humanité, le rendez-vous de tous les combats : ADP, Ceta, santé, retraites… À La Courneuve, le week-end prochain, l’occasion est donnée de répondre coup pour coup à Macron, en plus de se mobiliser pour l’avenir de la planète

L’urgence climatique au coeur de la Fête

L’alarme climatique doit être déclenchée. Doit-on continuer d’accepter que des centaines de millions de personnes à travers le monde, celles qui, déjà les plus assaillies de difficultés, en paient le prix fort ? Doit-on accepter de laisser reculer les glaciers, s’éroder notre littoral avec la hausse du niveau de la mer, de subir des pluies torrentielles, de considérer comme fatales des pénuries alimentaires et des diminutions des niveaux nutritionnels à cause des sècheresses qui détruisent les sols ? Evidemment non ! Personne ne souhaite ce monde invivable. C’est pourtant celui vers lequel nous mène le capitalisme financier mondialisé.

À la veille de la réunion des chefs d’États et de gouvernements à l’ONU, la Fête souhaite pouvoir se hisser à la hauteur de ces enjeux, et offrira ses espaces et ses débats aux mouvements de défense du climat et de l’environnement. Ce sera le prélude à une semaine d’actions dont celle du 21 septembre pour le climat et de la justice sociale. La fête de L’Humanité prendra une dimension universelle. Il y a urgence. Vraiment !

“Reconstruire la gauche” et combattre la Macronie

La Fête de l’Humanité servira aussi de tremplin. D’abord contre le Ceta, qui devra passer devant le Sénat en novembre. « Une grande mobilisation peut d’ici là voir le jour partout dans le pays », espère le sénateur PCF Pierre Laurent. Et la campagne contre le traité de libre-échange avec le Canada, qui va contourner les normes sociales, sanitaires et environnementales de l’Union européenne sans respecter l’accord de Paris sur le climat, ne sera pas la seule. Privatisation d’ADP : «  Nous pouvons dépasser le million de signatures pendant la Fête de l’Humanité », a rappelé Fabien Gay. Retraites, santé... la Fête sera un grand rendez-vous pour « reconstruire la gauche » et combattre la Macronie, espère Patrick Le Hyaric, directeur du journal. Sans oublier ses volets culturels, sportifs, son “Village du monde”... Internationale et internationaliste, telle sera la Fête du 115ème anniversaire du journal fondé par Jean Jaurès.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|