L’honneur et la dignité sont les dernières richesses des pauvres et des opprimés.” Albert Camus

L'Humeur
  • DE MALICETTE
  • 19 juillet 2019
  • Ce n’est pas la planète qui est en danger, c’est l’humanité. Car en supposant que l’Homme disparaisse à force de montrer sa rage de consommer, de produire, à force d’inventions diaboliques et de bombes H, la planète continuera sa course éternelle parmi (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2019 > JUILLET 2019 > N° 1556 > DE MALICETTE

DE MALICETTE

OUVERTURE

vendredi 19 juillet 2019 , 9 : visites

Ce n’est pas la planète qui est en danger, c’est l’humanité. Car en supposant que l’Homme disparaisse à force de montrer sa rage de consommer, de produire, à force d’inventions diaboliques et de bombes H, la planète continuera sa course éternelle parmi les astres. Elle s’en sortira toujours la planète. Mais nous autres, pauvres créatures du fond des âges, il nous faut réfléchir à une autre façon de vivre et de nous gouverner.

Car malgré notre grande intelligence et notre malice innée, je ne vois pas que nous soyons strictement capables de nous mettre en tas autour d’une table et de proposer des solutions simples pour seulement nous entendre à gouverner la cité. Une tentative eut lieu un soir de la semaine dernière. Les gens de gauche s’étaient réunis dans le but unique de faire la liste des valeurs sûres à défendre dans les élections municipales à venir. Des valeurs, ça n’est pas rien. La solidarité, la fraternité, la laïcité, l’écologie, enfin des bons vieux trucs qui ont fait leurs preuves. Notre camarade Jean-Pierre tentait de rallier les gens autour de ces valeurs.

Chacun hochait la tête, acquiesçant. Soudain, l’une d’entre eux déclara, qu’elle était bien d’accord, oui, tout à fait. Elle était prête, même, à occuper une place… si ça pouvait être utile… Mais, si on veut gagner, se permit-elle de dire, si vraiment on veut gagner, euh ! mettre un communiste en tête de liste, ce ne serait pas la bonne solution. À qui pensait-elle donc ? Elle pensait à un conseiller qui fut élu avec les voix de droite : ce qui montre chez elle, à l’évidence, un grand esprit d’ouverture qu’on peut tout aussi bien appeler de la magouille.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|