L’honneur et la dignité sont les dernières richesses des pauvres et des opprimés.” Albert Camus

L'Humeur
  • DE GUY CURE
  • 12 juillet 2019
  • On sait bien que l’Éducation nationale est au centre de bien des contradictions. Espoirs des parents, pressions de la société sur les enseignants, besoins de main d’oeuvre qualifiée, mais aussi réduction des dépenses pour les services publics, crainte (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE
  • 12 juillet 2019
  • Un petit rien. Au G20, où des chefs d’états qui ne peuvent pas s’encadrer jouent les faux-culs avant de trinquer à la santé du capitalisme, Poutine a (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2019 > JUILLET 2019 > N° 1555 > NOS ELU.ES... EN BREF

NOS ELU.ES... EN BREF

l’effet “gilets jaunes” raté de la droite dryate

vendredi 12 juillet 2019 , 281 : visites

Lors du dernier conseil municipal de Saint-André-Les-Vergers, Jean-Pierre Cornevin a, une fois de plus, mis en lumière toute l’incohérence de la politique sociale de la municipalité de droite. L’élu d’opposition a d’abord souligné que la Dotation de solidarité urbaine (DSU) était en constante augmentation, ce qui démontre qu’il y a à Saint-André une population de plus en plus importante qui doit être accompagnée, notamment socialement.

Puis il a démontré, chiffres à l’appui, les marges de manoeuvre qui permettraient de faire « des choix attendus par les dryat.es ». Pour ensuite porter le fer concernant le budget du CCAS en s’adressant à la 1ère Maire-adjointe : « Madame Ledouble, vous nous avez expliqué il y a quelques mois, que vous aviez décidé de ne pas augmenter le prix de la restauration scolaire pour tenir compte de la situation sociale difficile que nous traversions. Nous étions alors en plein mouvement des gilets jaunes avec toute cette souffrance sociale qui s’exprimait publiquement. Et que constatons-nous dans ce compte administratif : la subvention du CCAS, l’aide sociale de la commune baisse de 18,66% : moins 85 000 euros ! À Saint-André sommes-nous dans un monde parallèle ? Je pense plutôt que vous avez tenté un coup de communication pour profiter de “l’effet gilet jaune”. C’est raté ! La réalité des chiffres vous rattrape et met en avant votre incapacité à comprendre la réalité sociale et les attentes des habitant-es  ».

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|