L’honneur et la dignité sont les dernières richesses des pauvres et des opprimés.” Albert Camus

L'Humeur
  • DE GUY CURE
  • 28 juin 2019
  • Si on veut une preuve récente de l’efficacité du privé, il n’est que de voir la mort programmée de Belfort. Le gouvernement veut brader Aéroports de Paris. C’est une région étiquetée « de gauche » qui brade même le patrimoine culturel : l’abbaye de Pontigny (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE
  • 28 juin 2019
  • Plus forts que Victor Hugo. Sa pièce Cromwell (1827), fresque historique romantique, injouable sur scène pour sa longueur (près de 7 000 vers), n’a (...)

  • Lire la suite

DE GUY CURE

ON BRADE !

vendredi 28 juin 2019 , 41 : visites

Si on veut une preuve récente de l’efficacité du privé, il n’est que de voir la mort programmée de Belfort. Le gouvernement veut brader Aéroports de Paris. C’est une région étiquetée « de gauche » qui brade même le patrimoine culturel : l’abbaye de Pontigny est à vendre.

Il faut aller au-delà des effets d’annonce et relativiser le «  gouffre financier » proclamé. Il faut aussi considérer les retombées apportées par les 40 000 visiteurs annuels. Saint Edme était invoqué pour obtenir un « répit » dans la mort. Parviendra-t-il à ressusciter l’abbaye où ses restes reposent ? Et qu’on ne compare pas avec la vente des biens du clergé par la Révolution française. La notion de patrimoine n’effleurait pas plus l’esprit des révolutionnaires que celui des chrétiens détruisant les lieux de culte païens. En comparaison avec les efforts déployés en tant d’endroits pour développer un patrimoine culturel à partir de quelques traces ou le créer quasiment de toutes pièces, la gestion à courte vue de la région surprend. N’y a-t-il pas d’autre solution pour valoriser un patrimoine mondial que de le vendre ?

On peut parier que les acquéreurs s’empresseront de faire appel aux aides publiques, de la région entre autres, pour rentabiliser leur investissement au plus vite. Face, je perds ; pile, tu gagnes. Il est vraiment des paris stupides.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|