L’honneur et la dignité sont les dernières richesses des pauvres et des opprimés.” Albert Camus

L'Humeur
  • DE MALICETTE
  • 21 juin 2019
  • « Les petits garçons en bleu et les petites filles en rose. Tout le monde en rang et personne ne bronche. Vous voilà, chers enfants, tous égaux dans le meilleur des mondes de l’école et à l’abri des fureurs du siècle ». Ainsi pourraient s’exprimer MM. (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE
  • 21 juin 2019
  • Évidemment, l’affaire n’est pas dans le sac. Ni pour le grand capital privé, depuis longtemps, moteurs hurlants en bout d’une piste qu’il croyait (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2019 > JUIN 2019 > La dépêche N°1552 > CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE

CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE

Bonne contagion

vendredi 21 juin 2019 , 31 : visites

Évidemment, l’affaire n’est pas dans le sac. Ni pour le grand capital privé, depuis longtemps, moteurs hurlants en bout d’une piste qu’il croyait dégagée, ni pour les opposants à ce que l’État vende ses parts d’ADP. Si la collecte des votes en faveur d’un référendum semble bien partie, il va falloir tenir la distance pour obtenir les 4,7 et quelques millions de signatures d’ici mars prochain.

Pour les opposants à la privatisation d’ADP, dont nous sommes comme à toutes les autres, la “check-list” donne tout au vert. 48% des français se disent contre, 86% considérent ADP comme un bien stratégique pour le pays, et 76% prévoient une hausse des tarifs en cas de privatisation. Autant d’éléments en possession, sans doute, du gouvernement pour qui, dit-on, Vinci ne serait plus en odeur de sainteté. Mais les loups chassent en meute.

« À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire », a dit Corneille et, avant lui, Sénèque. Le péril est bien là. Passons sur les manoeuvres coulissières dès avant l’aval de la procédure par le Conseil constitutionnel, passons sur les “dysfonctionnements” faisant du vote par internet un parcours du combattant et sur d’insidieux bruits de fichage des signataires, histoire de refroidir les pas chauds, il n’en reste pas moins que le pouvoir a neuf mois pour disposer ses chausse-trappes et savonner la passerelle d’embarquement. Et, en la matière, il ne manque ni d’inventivité, ni de moyens.

On voit mal, d’ailleurs, pourquoi dans cette affaire, il laisserait flotter les rubans alors qu’il vient de redire qu’il ne bougerait pas sa politique d’un iota, et même qu’il allait mettre le grand braquet. En ce début de collecte, des médias évoquent une « contagion » de soutiens au RIP. Espérons que la contagion va devenir systémique. Des boutons ont éclos partout. C’est bon signe.

LE CAPITAINE TRICASSE

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|