L’honneur et la dignité sont les dernières richesses des pauvres et des opprimés.” Albert Camus

L'Humeur
  • perdue de vue
  • 31 mai 2019
  • Qu’est devenue Mme Sharbatly ? Cette riche Saoudienne a été interpelée et placée en garde à vue le 18 avril ; son comportement à l’égard de son personnel de maison avait fait scandale. Mme Sharbatly ignorait qu’on n’importe pas des femmes de ménages (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE
  • 31 mai 2019
  • Nous sommes, nous a dit le pouvoir, irradiés aux “fake news”. Pouvoir mythomane avec “l’attaque” d’un hôpital à Paris et “l’agression” du personnel (...)

  • Lire la suite

perdue de vue

vendredi 31 mai 2019 , 120 : visites

Qu’est devenue Mme Sharbatly ? Cette riche Saoudienne a été interpelée et placée en garde à vue le 18 avril ; son comportement à l’égard de son personnel de maison avait fait scandale. Mme Sharbatly ignorait qu’on n’importe pas des femmes de ménages comme une marchandise et que les lois françaises s’appliquent même dans sa demeure parisienne. Son jugement était prévu pour le 7 mai dernier. Mais je n’en trouve aucune trace dans mon moteur de recherches et Mme Sharbatly a disparu de l’actualité. Comme on sait que le silence est d’or et que le pétrole n’a pas d’odeur, on peut s’interroger…

Les femmes de ménage de Mme Sharbatly n’étaient pas vraiment des esclaves, puisqu’elles étaient payées 300 € par mois. C’est peu pour 24 heures par jour et 7 jours par semaine. En contrepartie, elles ne payaient pas de loyer pour leur chambre de 7 m2 pour trois… Les cas d’esclavage sont courants en Arabie saoudite. Beaucoup dénoncent le comportement rétrograde des dirigeants. Pas sûr que ce jugement soit partagé par tous les ultra-riches du Cac40 et qu’ils n’ont pas des rêves inavoués. Quand nos amis Saoudiens reçoivent la Légion d’honneur, quand la patrie des droits de l’Homme leur fournit des armes à gogo, n’est-ce pas aussi une marque de reconnaissance pour leur rôle de précurseurs en matière de législation sociale ?

G CURE

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|