L’honneur et la dignité sont les dernières richesses des pauvres et des opprimés.” Albert Camus

L'Humeur
  • crime et châtiment
  • 20 avril 2019
  • Il y a peut-être une certaine jubilation à voir l’Église catholique embourbée dans ses scandales. Et on relit Tartuffe. On pense aux vies brisées par les commandos pro-vie. On pense à Vincent Lambert qui agonise depuis plus de dix ans et aux (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATTOUILLE
  • 20 avril 2019
  • Le Conseil constitutionnel vient de censurer l’article 3 de la loi dite « anti-casseurs » qui aurait permis à l’autorité administrative, via le (...)

  • Lire la suite

Mémoire

l’histoire pour soigner notre citoyenneté

samedi 20 avril 2019 , 238 : visites

J’ai travaillé dernièrement sur l’histoire des Hauts-Clos, cet hôpital utilisé à contre-emploi entre 1938 et 1960. Ce travail m’a permis de revivre surtout la période de la guerre et de l’avant-guerre, quand les Hauts-Clos furent utilisés pour y recevoir les immigrés espagnols (1939), puis les prisonniers de guerre (1940), et enfin les prisonniers condamnés par Vichy et les tribunaux allemands (1941-1944), la plupart en attente d’être déportés ou fusillés.

À travers ce travail apparaît toute une époque qui ressemble un peu à la nôtre. L’histoire ne repasse pas les mêmes plats, mais on sent quand même les mêmes odeurs. Les sociétés sont totalement différentes, mais il y a quelques idées-forces qui flottent dans l’air comme aujourd’hui : renforcement de l’extrême droite, défoulement des idées racistes avec le rejet de l’autre, naissance de dictatures un peu partout dans le monde, et un autre phénomène très inquiétant qui est le laisser-faire des démocraties. Sans doute pas par acceptation, plutôt par prudence ou pire, par calcul. N’en a-ton pas l’impression quand on étudie l’élection présidentielle française depuis 1980 ?

S’il n’y a pas copie, il y a des similitudes avec notre époque ; on tolère les dictatures ; on abandonne les Palestiniens à leur sort ; on laisse les murs se construire en dur ou en barbelés aux USA, en Hongrie, en Russie, en Israël. 70 murs ou plus sont construits dans le monde, soit 40 0000 km. C’est le tour de la terre. Mais ces murs ne sont que la conséquence de murs plus sournois, érigés depuis longtemps, que sont racisme, sexisme, homophobie ; tout ce qui nous empêche de vivre ensemble et faire humanité avec l’autre. Ce travail sur les Hauts-Clos était nécessaire comme était celui de nos amis Romillons (1) qui ont édité un livre sur La Résistance dans l’Ouest aubois (2). Ils viennent d’éditer, avec l’aide de la ville de Romilly, un complément à cet ouvrage, les Lettres de Résistants internés. J’en reparlerai plus avant, mais il faut préciser ici qu’il est d’une lecture d’autant plus brûlante que tous ces Résistants qui ont écrit ces messages, ont été fusillés ou sont morts dans les camps.

Tous ces travaux, de même que l’existence et le travail des associations mémorielles (FNDIRP, ANACR...) servent sans doute à rappeler ce qui s’est passé dans son horreur, mais elles instruisent sur ce qui peut se reproduire. La renaissance aujourd’hui des partis nationalistes, nostalgiques des dictatures, est un signe avant-coureur de ce qui peut arriver. Il suffit de méditer sur cet exemple : une résolution antifasciste avait été adoptée en 1993 par le Parlement européen par 2 voix contre et 4 abstentions. Celle de 2018 l’a été avec 90 contre et 39 abstentions. À Troyes, je m’étais efforcé de soigner la mémoire des Hauts-Clos au passé quelque peu méconnu. Tous ces travaux d’histoire sont des hôpitaux pour soigner et ragaillardir la citoyenneté. 1 - Collectif Romilly 39/45 - l’impossible oubli, dirigé par Claude Macé et Daniel Jourdain. 2 - 13 euros : nous le réclamer

Jean LEFEVRE

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|