“Priver un individu de ses droits fondamentaux, c’est d’abord le priver de la capacité du politique.” Hannah Arendtquet

L'Humeur
  • DE MALICETTE
  • 1er février 2019
  • Finis les voeux. Fallait écouter au lieu de bavardasser. On vous en a souhaité des trucs. Et du bonheur et de la jeunesse et de la richesse ! On vous a regonflés. Total, nous voilà en février, à parloter encore et pas un gramme de Smic relevé, pas un (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2019 > Février 2019 > La dépêche de l’Aube N°1532 > Voeux de la fédération du PCF et de La Dépêche de l’Aube

Voeux de la fédération du PCF et de La Dépêche de l’Aube

“un parti communiste en état de marche”

vendredi 1er février 2019 , 167 : visites , par LDA

Ambiance conviviale et “à l’offensive” aux voeux de la fédération du PCF et de La Dépêche de l’Aube, le 26 janvier. Extraits du discours de Jean-Pierre Cornevin

Saisir chaque occasion sans en manquer une seule

[...] Une bonne année, c’est pour nous, communistes, saisir chaque occasion sans en manquer une seule, pour faire grandir le rapport de force en faveur des intérêts populaires, de la justice sociale, du mieux vivre. C’est construire, sur chaque sujet qui s’invitera dans le débat national, les fronts les plus larges possibles pour pousser l’avantage face à la loi de l’argent et aux obscurantismes de toutes sortes.

[...]” Une situation riche de potentialités, mais aussi lourde de dangers n “[...] Qui eût dit, il y a encore deux mois que le rétablissement de l’ISF, l’augmentation du SMIC, la lutte contre l’évasion fiscale, le partage des richesses et l’instauration du Référendum d’initiative citoyenne feraient ainsi irruption dans le débat public, au point d’ébranler le Président de la République, de le contraindre à manoeuvrer en recul et à organiser un « grand débat national  » qu’il nous appartient désormais d’investir « à fond » pour éviter qu’il ne soit qu’un bel écran de fumée. Oui, la situation actuelle est riche de potentialités. Tout comme elle est lourde de dangers.

[...]” Le bilan de l’Europe actuelle est sans appel

[...] Ils nous promettaient la paix, il y a aujourd’hui la guerre économique entre états de l’Union européenne et la menace de guerre, tout court, avec la montée des nationalismes sur notre continent. Ils nous promettaient la prospérité, il y a aujourd’hui la précarité et la pauvreté avec 87 millions de pauvres et 10% de travailleurs en-dessous du seuil de pauvreté. Ils nous promettaient la démocratie et c’est aujourd’hui quelques multinationales [...] qui dictent leurs lois aux gouvernements européens et à la Commission européenne.

[...] Nous sommes la seule force politique de gauche (la seule !) à avoir rejeté tous les traités, sans exception, qui ont mis en place cette Europe-là.

[...]” Faire notre boulot de parti politique n “[...] Oui, nous avons un Parti « en état de marche » !

[...] Et c’est également vrai dans l’Aube, où nous continuerons, avec les 400 adhérentes et adhérents de nos cinq sections locales, à « faire notre boulot de parti politique » en 2019, c’est-à-dire à intervenir sur tous les sujets qui intéressent la vie politique auboise, à apporter, plus que notre participation, notre plus-value de parti politique à toutes les mobilisations sociales qui verront le jour cette année, à construire, à chaque fois que cela sera possible les rassemblements les plus larges, rassemblements sociaux, citoyens, politiques et électoraux.

 "Un journal militant et de proximité"

Jean Lefèvre, directeur de notre hebdomadaire, a rappelé l’importance de son soutien financier : «  L’aider financièrement, c’est se joindre concrètement aux combats nécessaires La Dépêche qui est un journal militant et de proximité, c’est-à-dire qui est le plus proche de ses lecteurs, a cette chance de pouvoir discuter avec eux et de les inciter à se battre avec leur journal. L’objectif de notre presse est de toujours proposer une voie unitaire à toutes les forces qui veulent s’opposer à la droite et à l’extrême droite, ainsi qu’à ceux qui trompent délibérément le peuple. » 

2019 doit être une année de lutte concrète contre tout ce qui casse la vie pleine et belle. Cassons du même coup le pessimisme. C’est une philosophie de droite. Nous sommes inquiets, pas désespérés », a-t-il déclaré avant de clôturer en rappelant que La Dépêche fêtera l’année prochaine ses cent ans avec « toutes ses dents aiguisées contre le système capitaliste. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|