“Disparaissez enfin, révoltantes distinctions de riches et de pauvres, de grands et de petits, de maîtres et de valets...” Manifeste des Égaux (1795)

L'Humeur
  • L’HUMEUR DE GUY CURE
  • 17 décembre 2018
  • Ainsi donc, Macron se voulait Jupitérien. Le symbole était plaisant. Jupiter est la planète à la lueur douce. Elle a une influence bénéfique sur la destinée humaine. Elle dispense des rayons de justice. L’adjectif jovial dérive de son nom. L’actualité (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2018 > DECEMBRE 2018 > N°1525 > Romilly-sur-Seine - AFPA

Romilly-sur-Seine - AFPA

Eric VUILLEMIN, le "monsieur moins" du pouvoir d’achat

lundi 17 décembre 2018 , 158 : visites , par LDA

Des visiteurs au Conseil municipal du 8 décembre : les gilets jaunes locaux, qui ont fait une déclaration avant d’être reçus par le maire, et la CGT qui croise actuellement le fer pour empêcher la fermeture annoncée du centre AFPA de Romilly-sur-Seine.

Jaune ou rouge, dans les deux cas, c’est, à l’arrivée, la politique du gouvernement qui est contestée. Que ce soit le pouvoir d’achat ou la décision de fermer des centres de formation professionnelle, c’est bien les politiques d’austérité, de réduction et « d’optimisation  » des coûts, qui sont en cause. Pour la CGT, qui mène aussi campagne avec une pétition ayant déjà franchi la barre des mille signataires, des solutions existent pour pérenniser le centre AFPA. De leur côté, les élu.e.s communistes et partenaires avaient pris l’initiative de proposer un voeu « pour que tout soit mis en oeuvre pour assurer un nouvel avenir à l’AFPA de Romilly-sur-Seine  ». Comme l’a fait remarquer Fethi Cheikh, les services publics du secteur sont frappés de pein fouet : fermeture du guichet d’accueil d’EDF, privatisation insidieuse du bureau de service postal de La Belle-Idée et appauvrissement des services de la CPAM. De son côté, Éric Vuillemin qui avait à grand fracas annoncé interpeller Emmanuel Macron à l’occasion du congrès de l’Association des maires de France, semble avoir eu une extinction de voix lorsqu’il a été reçu, fin novembre, par le Président à l’Élysée.

"Un changement de cap est indispensable à Romilly"

La venue des gilets jaunes a donné au maire de Romilly l’occasion d’une photo "en majesté" dans son bureau où, sans doute, avait-il préalablement glissé sous le tapis tous les mauvais coups contre le pouvoir d’achat des Romillons, et dont il est l’instigateur depuis 2008. Ce que n’a pas manqué de rappeler Dany Bouteiller : «  Localement, la majorité municipale a trop souvent pris une direction néfaste pour les familles romillonnes : les conseillers municipaux communistes n’ont cessé de dire [...] que le maire ajoutait de l’austérité municipale à l’austérité nationale, avec la suppression de l’abattement général à la base sur la taxe d’habitation qui a occasionné pour les locataires une hausse de leur imposition, la hausse des tarifs de la restauration scolaire, des accueils périscolaires, des concessions funéraires, des locations des salles communales, la facturation du retrait des encombrants et déchets verts ; dans le même temps où les habitants de notre ville subissaient la hausse des taux des impôts de la Communauté de Communes... présidée par Éric Vuillemin. » L’élu communiste, ayant rappelé que la politique de la droite locale « contribue à la colère légitime des Romillonnes et Romillons, puisque ceux-ci doivent faire face de plus en plus à des difficultés grandissantes [et] à l’extension de la misère dénoncée par les associations caritatives  », citant la subvention du Centre communal d’action sociale qui a été diminuée de 200 000 euros et celle des associations caritatives de 33%, juge par conséquent que « comme au niveau national, un changement de cap est indispensable à Romilly pour une politique qui ne pille pas les poches des habitants mais qui les accompagne à travers d’autres choix. »

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|