“Même si nous sommes les témoins d’impacts climatiques dévastateurs provoquant le chaos à travers le monde, nous ne faisons toujours pas assez, nous n’allons pas assez vite.” Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU

L'Humeur
  • de MALICETTE
  • 11 novembre 2018
  • Le 11 novembre, nous fêtons le centenaire de l’armistice. Durant la Grande Guerre, nous apprend Christophe Lucand, historien invité par l’UPOPAube, les poilus consommèrent environ 50 millions d’hectolitres de vin. Cette boisson miraculeuse eut le don (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2018 > Novembre 2018 > La dépêche de l’Aube N°1520 > Romilly s/Seine - Fermeture de l’AFPA

Romilly s/Seine - Fermeture de l’AFPA

inacceptable, mobilisons-nous !

dimanche 11 novembre 2018 , 146 : visites

La situation de l’AFPA, déjà touchée par la disparition de 3 000 emplois en dix ans, va s’aggraver avec des fermetures de centres (dont celui de Romilly) et de nouvelles suppressions d’emplois.

Réaction de la section du PCF de Romilly-Nogent

C’est le 19 novembre 1946 qu’Ambroise Croizat, ministre communiste du Travail, signa le décret de création de l’AFPA. Depuis, cet organisme public de formation a formé des centaines de milliers de personnes, leur permettant de retrouver un emploi. Un récent audit indique, en effet, que le taux de retour à l’emploi est élevé après une formation AFPA. Mais alors que les besoins de formation n’ont jamais été aussi importants, le pouvoir macroniste a décidé de pousser plus loin le démantèlement de l’AFPA, engagé en 2009 par Laurent Wauquiez, ministre du Travail de Nicolas Sarkozy. La fermeture de 38 centres, dont celui de Romilly-sur-Seine, et la suppression de 1 541 postes est ainsi programmée. Sur les besoins de formation, nous ne prendrons qu’un exemple. Notre pays compte des millions de logements qui sont de véritables passoires énergétiques. Or, au moment où la réduction des gaz à effet de serre est devenue un enjeu urgent pour la planète, il est absolument nécessaire de dégager des milliards d’euros pour la réhabilitation de ces logements. D’où la nécessité d’engager un vaste plan de formation pour y parvenir.

Besoin d’un grand système public de formation

Pour cela l’AFPA dispose de formateurs compétents, d’un savoir faire, d’une relation forte avec les territoires et les entreprises, avec des outils performants. Mais le gouvernement n’en a que faire. Son objectif : casser la formation professionnelle publique au profit de celle du privé. Peu lui importe que ses choix mettent en difficulté de nombreux salariés et privés d’emploi et que, dans les territoires, l’offre de formation soit appauvrie. Bien évidemment, et comme à chaque fois pour justifier une casse, sont mises en avant des difficultés qui, bien souvent, sont le résultat des politiques libérales. Qu’il soit nécessaire de faire évoluer l’offre de formation, sans doute. Visiblement, ce n’est pas le chemin qui est pris. Pourtant notre pays a besoin d’un grand système public de formation, au sein duquel l’AFPA doit jouer pleinement son rôle et contribuer au retour à l’emploi et à la mobilité des salariés. La fermeture du centre de Romilly pour 2019 a provoqué une vive émotion et une incompréhension bien légitimes. D’ici là, ne laissons pas faire. Exprimons dans l’action notre refus de ce mauvais coup contre Romilly et soyons solidaires de la vingtaine de salariés qui vont perdre leur emploi. Pour ce qui la concerne, la section PCF de Romilly-Nogent prendra les initiatives nécessaires pour permettre à la population de dire NON à ce projet de casse inadmissible, qui s’ajoute à la fermture du CIO de Romilly (Centre d’information et d’orientation).

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|