“Les marchés financiers n’ont que faire de la couleur politique des dirigeants des pays : ce qui compte, à leurs yeux, c’est le respect du programme économique.” Sous-commandant Marcos

L'Humeur
  • LES ENFANTS DE ROCARD
  • 22 juin 2018,
    par Malicette
  • L’archéologie entre en force dans le paysage. On nous exhibe les Sénons et leurs affiliés les Tricasses, dont ce puissant prince de Lavau qui vivait au 1er âge du fer. Nous avons aussi la nécropole de Buchères, plus récente, dans laquelle on découvre (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATOUILLE
  • 22 juin 2018
  • Éric Vuillemin et le féal Jérôme Bonnefoi de Romilly ont les honneurs, sur trois pages, du dernier opus du magazine de la Chambre de commerce et (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2018 > Juin 2018 > N° 1500 > CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATOUILLE

CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATOUILLE

jours heureux

vendredi 22 juin 2018 , 55 : visites

Éric Vuillemin et le féal Jérôme Bonnefoi de Romilly ont les honneurs, sur trois pages, du dernier opus du magazine de la Chambre de commerce et d’industrie. Outre les fonctions de maire, pour le premier, et de conseiller départemental, pour le second, les deux compères LR ont confisqué la tête de la communauté de communes. Coup de polish en fin d’article d’un « référent de la CCI  », Dominique Lemelle, patron de la charcuterie industrielle A.T. France de Pont-Sainte-Marie. Le même qui, il n’y a pas si longtemps, pleurnichait sur le prix du porc espagnol en quémandant l’argent public du Conseil départemental pour cause de santé vacillante de son entreprise. Une référence donc.

40 millions d’euros ont été investis dans l’économie en dix ans, période au cours de laquelle 1 000 emplois ont été créés, apprendon de la doublette Vuillemin/Bonnefoi. Soit un emploi créé pour 40 000 euros d’argent du contribuable. Si du point de vue « retour sur investissement » - pour parler comme eux - la douloureuse est moins salée que pour le ruisselet d’emplois qui a goutté du CICE (très au-dessus de 100 000 euros), il n’y a pas de quoi pavoiser. Ce que font pourtant le notaire-maire et le patron de société, son adjoint, qui se targuent d’avoir « toujours un coup d’avance », notamment avec leur joker, les zones périurbaines dont ils pronostiquent monts et merveilles. Du Coq Sportif au pôle d’excellence SNCF en passant par le parvis de la gare, l’industrieux maire pollinise et assure, comme c’était le cas en 1975, que «  retrouver un jour 11 000 emplois à Romilly n’est pas utopique  ».

Reste à savoir si, après avoir serré de plusieurs crans la ceinture des romillons, l’argent public, « investi tous azimuts », fera autant de beaux et vigoureux petits qu’il en promet. Il serait tellement dommage que les sacrifices imposés aux romillons ne servent qu’à faire les jours (plus) heureux du patronat local.

LE CAPITAINE TRICASSE

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|