“Dans une société fondée sur le pouvoir de l’argent, tandis que quelques poignées de riches ne savent être que des parasites, il ne peut y avoir de liberté, réelle et véritable.”      Lénine

L'Humeur
  • DE JEAN LEFÈVRE
  • 14 avril 2018
  • Je connais une équipe de Romillons qui a décidé de frapper à la porte du souvenir en rappelant l’histoire de tous ces rêveurs qui prirent les armes pendant la guerre et libérèrent le pays des nazis et de leurs valets. Car à la tête de la France, il y (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATOUILLE
  • 14 avril 2018
  • À y regarder de près, quand la République s’étiole, l’eczéma des “affaires” se propage. À chaque coup, chaque quille. Ces dernières années, les “dossiers” (...)

  • Lire la suite

Palestine

la france doit affirmer sa fermeté

samedi 14 avril 2018 , 138 : visites

31 morts en une semaine et près de 2 000 blessés. La répression israélienne de la “Marche du Retour” des Palestiniens est abominable et appelle à des actes concrets et d’une grande fermeté.

Et pour faire taire la mauvaise presse qui entache l’image de Netanyahou et sa propagande agressive contre les Palestiniens, un journaliste, clairement identifié comme tel d’après tous les témoignages, a été délibérement pris pour cible et abattu par les snipers isréaliens. Propagande, car les actes de guerre - les crimes ? - viennent tous du même camp. Un camp dirigé par une coalition d’ultradroitiers hystériques, encouragés par Donald Trump, et qui n’a qu’une idée en tête : faire disparaître le “problème Palestinien”. La vague d’émotion exprimée après les tueries à Gaza et les condamnations de ces crimes n’ont pas eu le moindre effet sur le comportement de l’armée d’occupation israélienne. Il est temps que l’Europe et la France prennent leurs responsabilités pour éviter d’autres massacres notamment - et surtout - le 15 mai prochain, jour de la Nakba (commémoration de l’exode palestinien pendant la guerre israélo-arabe de 1948-1949), qui s’annonce comme la journée de tous les dangers.

L’urgence, c’est de mettre fin à l’impunité qu’Israël doit aux États-Unis et à la lâcheté de la communauté internationale. La France, qui a une responsabilité historique dans le non-règlement de la question israélopalestinienne, ne doit plus continuer à se dérober. Elle doit reconnaître sans plus tarder l’État de Palestine et arrêter toute coopération militaro-policière avec Israël. Elle doit mettre sur la table du Conseil européen des Affaires Étrangères du 16 avril, la suspension de l’accord d’association Israël-UE et demander au Conseil de sécurité de prononcer des sanctions. Plutôt que criminaliser la campagne BDS (Boycott- Désinvestissement-Sanctions), la France doit affirmer sa fermeté face à un État qui méprise le droit international et les droits humains.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|